Rescapée d’Auschwitz, elle "adopte" le petit-fils d'un nazi

  • A
  • A
Rescapée d’Auschwitz, elle "adopte" le petit-fils d'un nazi
@ AFP
93 partages

LE GRAND PARDON - 70 ans après avoir échappé au camp de la mort à Auschwitz, Eva Mozes Kor a décidé d’adopter le descendant du commandant du camp. 

C’est l’histoire d’une rescapée d’Auschwitz qui a privilégié la rédemption à la vengeance. Eva Mozes Kor a 10 ans quand elle est déportée avec toute sa famille dans ce camp de concentration nazi en Pologne. Avec sa sœur jumelle Miriam, elle va devenir le cobaye d’expériences médicales ignobles. A l’occasion du 70e anniversaire de la libération du camp, Eva Mozes Kor a choisi d’adopter le petit-fils du premier commandant d’Auschwitz.

Elle et sa sœur traitées "comme un morceau de viande"

Eva-Mozes-Kor

© Eva Mozes Kor (AFP)

A leur arrivée à Auschwitz en 1944, Eva et sa sœur jumelle sont très rapidement séparées du reste de leur famille. Le Dr Josef Mengele, aussi connu sous le surnom d’Ange de la mort, va faire subir de nombreux traitements aux deux petites filles d’origine roumaine. "On a été traitées comme un morceau de viande", racontera Eva dans un livre, des années plus tard.
INTERACTIF - Le camp d'Auschwitz raconté à des adolescents

Comme thérapie et pour ne jamais oublier, les sœurs Mozes Kor décident de créer l’association CANDLES, pour les victimes d’expériences médicales perpétrées par les nazis. Grâce à la visibilité de cette association, Rainer Hoess, petit-fils de Rudolf Hoess, premier commandant du camp d’Auschwitz, va réussir à rentrer en contact avec elle.

"Je suis fière d’être sa grand-mère"

Dans la famille de Rainer, le grand-père nazi a toujours eu l’image d’un héros. "A la maison, c'était une véritable dictature, nous ne pouvions pas être en désaccord", raconte-t-il au journal Dawn. "J’étais obligé d’admirer mon grand-père". Obligé de louer le passé de l’un des plus fidèles d’Heinrich Himmler. Forcé de s’émerveiller de l’action d’un officier SS qui a dirigé pendant trois ans le camp d’Auschwitz. Condamné à être toute sa vie le petit fils du responsable du plus grand camp de concentration nazi, responsable de la mort de plus de 1,1 million d’hommes, de femmes et d’enfants.

Auschwitz

© Plus de 1,1 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont morts à Auschwitz (AFP).

Comme le raconte le magazine Vice, Rainer Hoess est très mal à l’aise avec ce passé familial. Il veut faire un geste pour lui tordre le cou et décide d’envoyer un email à Eva Mozes Kor, il y a deux ans. Il lui demande simplement s’ils peuvent se rencontrer.

Très étonnée au début, Eva Mozes Kor accepte finalement cette requête. Très rapidement, la rescapée apprécie celui qui a réussi à devenir "un être humain convenable". Elle va même plus loin en acceptant de devenir sa "grand-mère adoptive". "Je l'admire et je l'aime. Il a besoin de recevoir l'amour d'une famille, celle qu'il n'a jamais eu", confiera-t-elle au magazine Vice

>> Rainer Hoess sera l'invité de Thomas Sotto, mardi matin à l'occasion du 70e anniversaire de la libération des camps d'Auschwitz-Birkenau