Réforme des rythmes scolaires : les parents ne digèrent toujours pas

  • A
  • A
Réforme des rythmes scolaires : les parents ne digèrent toujours pas
@ MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :

C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par la Fédération de Parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP).

INFO EUROPE 1

Un an après la généralisation dans toutes les écoles primaires publiques de la réforme des rythmes scolaires, celle-ci ne passe auprès des parents. Les deux tiers d'entre eux estiment que ces nouveaux rythmes créent de la fatigue et ne permettra pas aux enfants de mieux réussir selon une étude réalisée par la Fédération de Parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP) et qu'Europe1 vous dévoile en exclusivité. Précisions.

Fatiguant pour les tout-petits. 70% des parents interrogés estiment que les nouveaux rythmes ne vont pas permettre aux élèves de mieux réussir à l'école. Ils considèrent que la réforme est surtout très mal adaptée aux élèves de maternelle : pas de coupure dans la semaine, cela fatigue les tout-petits et parfois la sieste est difficile à organiser autour des activités.

Trop cher. Le coût de la réforme ne passe pas non plus auprès des parents : près de 40% des sondés déclarent ainsi payer pour les activités périscolaires alors qu'elles devraient être gratuites estiment une grande majorité des parents.

Trop compliqué. Un parent sur deux déclare que la réforme des rythmes scolaires a eu un impact négatif sur sa vie professionnelle car elle complique leur organisation au quotidien.

Quid du bac et de la question du redoublement ? Plus globalement, en matière d'éducation, les parents ne sont pas pour la suppression du bac mais ils réclament une réforme instaurant davantage de contrôle continu par exemple.

50% des parents demandent des alternatives au redoublement – qui doit désormais devenir exceptionnel. Les parents d'élèves plébiscitent, par exemple, des cours de rattrapage pendant l'été avec un test fin août qui donnerait une deuxième chance à l'élève. Cela fait partie des pistes proposées à la ministre....mais il n'est pas prévu de les mettre en œuvre dans l'immédiat.