Recalé en juillet et... bachelier en novembre

  • A
  • A
Recalé en juillet et... bachelier en novembre
@ AFP
Partagez sur :

Thomas 19 ans, vient d'apprendre qu'une erreur lui avait coûté l'obtention du bac en juillet dernier. Jusqu'à présent, le lycéen redoublait sa terminale pour repasser l'épreuve.

Il pensait avoir été recalé au bac et avait entamé une deuxième terminale. Mais ça c'était avant. Thomas, un jeune Rennais de 19 ans, a eu l'incroyable surprise de découvrir à la fin du premier trimestre, qu'il avait en fait été victime d'une méprise administrative.

"Le 10 novembre, Thomas Clément a eu son bac". "J'étais en pleine révision de mon prochain bac blanc. Et mardi ma mère me dit : 'j'ai une bonne nouvelle, on fait péter le champagne'", raconte le lycéen au micro d'Europe 1. Cette bonne nouvelle, elle lui explique en pleurant : "Thomas, tu as eu ton bac".

"Je n'y croyais pas", confie le jeune homme. "Le 10 novembre, Thomas Clément a eu son bac", se répète-t-il comme pour se convaincre, avant d'ajouter : "je suis un cas unique".

Le numéro du sujet à la place de sa vraie note. "Le jour de mes rattrapages, il y avait devant mois dix sujets. J'ai choisi le sujet numéro 7. A la fin, l'observateur, au lieu de reporter ma note réelle qui était de 11, a reporté le numéro du sujet. Ce numéro c'était  le 7", explique Thomas. "C'est une erreur qui a été résolue mardi dernier", constate-t-il, résigné.

"L'année est de toute façon perdue". Obtenir son bac en novembre n'arrange pas pour autant les affaires de Thomas. "Je ne peux pas faire grand-chose, à part ne rien faire... Le rectorat m'a dit que je pouvais rentrer dans l'établissement que je voulais, à condition qu'il soit public. Mais un trimestre est déjà passé donc l'année est de toute façon perdue", regrette-t-il.