Rattrapage du bac : comment réussir l'oral ?

  • A
  • A
Rattrapage du bac : comment réussir l'oral ?
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

CONSEILS - Les résultats du baccalauréat 2015 seront connus mardi 7 juillet. Mais pour certains élèves, il faudra encore passer les oraux de rattrapage. 

BAC

Deux semaines après la fin des examens, les 684.734 candidats qui ont passé le baccalauréat vont enfin connaître leurs résultats. Mais pour près de 14% d'entre eux (chiffres de l'année dernière, ndlr), qui ont obtenu entre 8 et 10 de moyenne générale, les oraux de rattrapage s'imposent. Avant ces oraux de rattrapage, Europe 1 vous donne quelques conseils :

"Ce n'est pas une évaluation, mais un rattrapage !". Pour les plus angoissés d'entre vous qui devraient en passer par cette épreuve de la deuxième chance, sachez qu'il s'agit bien d'un rattrapage, et "non d'une évaluation". "C'est une donnée extrêmement importante", estime Charles Floren, professeur de philosophie au Lycée Montgrand de Marseille qui fera passer les oraux de rattrapage. "Les examinateurs ne l'oublient jamais et sont plutôt bienveillants".

"Etre clair et structuré". Après 20 minutes passées à préparer le sujet que l'examinateur vous aura donné, vous devrez donc entamer votre explication. "Pour espérer décrocher une bonne note, il faut surtout que le candidat montre qu'il connait le sujet", conseille Charles Floren, correcteur et examinateur à l'oral pour la session du bac 2015. "Il est également important qu'il soit clair et structuré pendant ses explications".

Ne pas finir en 3 minutes. "Ceux qui finissent leur explication au bout de 3 minutes vont donner très rapidement une mauvaise impression à l'examinateur", détaille Charles Floren. "L'examinateur va devoir tirer les vers du nez du candidat, ce n'est jamais très bon signe". Essayez donc de faire un plan de votre exposé et utilisez au mieux votre temps.

Ne pas se plaindre de sa note à l'écrit. "De très nombreux élèves commencent leur oral en se plaignant de la note qu'ils ont eu à l'écrit", raconte ce professeur de philosophie. "Il faut éviter cette maladresse pour la simple et bonne raison que l'examinateur à l'oral est la même personne qui corrige la copie de l'élève interrogée". Même si vous avez fait un hors-sujet en philo, que vous vous êtes trompé dans le dernier calcul de la probabilité en maths, oubliez à l'écrit. Evitez aussi de demander votre note à la fin de l'examen, le professeur n'a pas le droit de vous la donner !

Le petit plus pour séduire l'examinateur. Si vous connaissez bien votre sujet, si vous utilisez bien votre temps et si vous évitez de demander votre note à l'examinateur, vous êtes assuré d'avoir une bonne note. Et pour décrocher une super note ? "Au détour de son explication, si l'élève arrive à montrer qu'il a du recul et s'il montre une certaine culture générale, il marquera forcément des points supplémentaires", conclut Charles Floren, professeur de philosophie à Marseille.