Rachel Lambert : "cette vidéo ne nous apprend rien sur l'état de Vincent"

  • A
  • A
Partagez sur :

Rachel Lambert, l’épouse de Vincent Lambert, était l'invitée d'Europe1 jeudi matin. Elle regrette que la question de la vie de son époux soit objet de polémique publique.

"J’aurais au moins aimé que son visage soit flouté". Choquée par la diffusion mercredi d'une vidéo montrant Vincent Lambert dans sa chambre d'hôpital (tournée au lendemain de la décision de la CEDH), l’épouse de Vincent Lambert a déploré jeudi sur Europe1 "le référendum" sur l'état de son époux. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été saisi suite à la diffusion de la vidéo.

"Personne ne veut d'un référendum sur sa vie". Rachel Lambert a confié avoir été choquée et attristée par la vidéo de Vincent Lambert, en particulier par le fait "que ses yeux et son visage ne soient pas floutés". Pour elle, la vidéo "ne nous apprend rien de nouveau sur l'état de santé de Vincent". "On peut sortir du coma et être dans un état végétatif qui n'empêche en rien d'ouvrir les yeux", a-t-elle dit en expliquant avoir elle-même mis des années à comprendre grâce aux commentaires médicaux que les regards de son époux ou le fait qu'il déglutisse étaient "des gestes purement réflexes". "En deux minutes, on ne peut pas faire un diagnostic", a-t-elle résumé.

L'épouse de Vincent Lambert vit mal la polémique publique sur le sort de son mari : "Je ne pense pas qu’il faille un référendum sur la vie de mon époux", a t-elle dit, lasse, avant de préciser : "Qui supporterait pour sa propre vie, un référendum ? Personne."

Qui a diffusé cette vidéo ? "Je ne sais pas", a répondu Rachel Lambert en précisant qu'elle ne connaissait pas la personne se présentant comme un ami de Vincent. Après l'émoi suscité par la vidéo, l'épouse de Vincent Lambert appelle à ce que "la calomnie" s'arrête "sur les réseaux sociaux". Auprès d'Europe 1, Rachel Lambert a enfin insisté sur "le respect des opinions" de son mari, puisque l'arrêt des soins, compte tenu de son état, est conforme à ce qu'il aurait voulu, d'après elle. 

Une vidéo qui défend une thèse. Quel est le propos de la  vidéo, diffusée notamment sur BFMTV ? Le film vise clairement à démontrer que Vincent Lambert interagit avec son environnement extérieur et qu’il doit donc être maintenu en vie. Cette vidéo troublante a été tournée au lendemain de la décision de la CEDH par un jeune homme se présentant comme un ancien camarade de classe de Vincent Lambert. Elle a été diffusée sur Youtube par le comité de soutien de Vincent Lambert qui se bat pour la poursuite des soins sur le tétraplégique. Sur les images, on voit notamment Emmanuel Guépin, membre de ce comité. 

Sur les images, Vincent Lambert apparaît les yeux mi-clos quand une main plaque à son oreille un téléphone portable qui diffuse la voix de sa mère, Viviane Lambert. Un autre plan serré montre son demi-frère David en train de lui parler, penché à quelques centimètres de son visage alors que le patient cligne des yeux et le suit du regard.

Un long conflit familial. Vincent Lambert est en état neurovégétatif depuis 2008, suite à un accident de voiture. Depuis deux ans, sa famille se déchire sur son sort. Les parents de Vincent Lambert, avec une de ses soeurs et un demi-frère, souhaitaient que le malade soit maintenu en vie. A l'inverse, Rachel Lambert, son épouse, cinq de ses frères et soeurs, ainsi qu'un neveu demandent que le patient puisse mourir "dignement", conformément à l'avis de ses médecins et à ce qu'il aurait, selon eux, souhaité.

Vendredi, la Cour européenne des droits de l'homme a tranché : arrêter l’alimentation et l’hydratation artificielles de Vincent Lambert est conforme au "droit à la vie" tel qu’il est défini par la Convention européenne des droits de l’homme. Cet arrêt, très attendu et définitif, vient valider la décision qui avait été prise par le Conseil d'Etat français en juin 2014.