Prix record de 1,5 million d'euros pour une pendule "mystérieuse" Cartier

  • A
  • A
Prix record de 1,5 million d'euros pour une pendule "mystérieuse" Cartier
Le prix atteint lors de cette vente aux enchères est un record pour une pendule Cartier.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

La pendule est dite "mystérieuse" car les aiguilles, actionnées par un ingénieux mécanisme de disques de verre, semblent flotter sur la pierre.

Une pendule Cartier, dite "mystérieuse", estimée entre 200.000 et 250.000 euros, a été vendue aux enchères 1,5 million d'euros jeudi à Paris, nouveau record du monde pour une pendule de cette marque, a annoncé jeudi l'étude Mallié-Arcelin, organisatrice de la vente.

Les heures en platine et diamants. Fabriquée en 1921 et présentée dans un écrin de cuir rouge à deux volets, cette pendule à axe central présente un disque en citrine (pierre semi-précieuse) à facettes. L'échelle des heures en chiffres romains est en platine et diamants, ainsi que les aiguilles. Un socle en onyx et or émaillé blanc contient le mécanisme. La pendule est dite "mystérieuse" parce que les aiguilles, actionnées par un ingénieux mécanisme de disques de verre, semblent flotter sur la pierre, a expliqué le commissaire priseur Sylvain Mallié-Arcelin. 

pendule

Crédit photo : Mallié-Arcelin

Offerte et transmise. Le prix atteint lors de cette vente, organisée à l'hôtel Le Meurice à Paris, est un record du monde pour une pendule Cartier, a-t-il assuré. Le précédent record était détenu par une pendule à l'égyptienne vendue le 24 avril 1991 1.540.000 dollars, soit, réactualisé en euros, 1,3 million d'euros. Cette pendule a été achetée à l'origine par une riche mexicaine, Luz Bringas, qui fit don de sa fortune à une fondation dédiée à l'éducation. Pour le remercier de son aide, elle offrit cet objet précieux à José Yves Limantour, homme politique mexicain d'origine française, qui fut ministre des Finances de son pays de 1893 à 1911. La pendule a été ensuite transmise par descendance jusqu'aux collectionneurs Carlos et Charles de Beistegui.

Un à deux exemplaires de Mystérieuse étaient fabriqués chaque année par Cartier, parfois avec d'autres variétés de pierre.