Pollution : l'environnement dégradé est responsable de la mort de 1,7 million d’enfants chaque année

  • A
  • A
Pollution : l'environnement dégradé est responsable de la mort de 1,7 million d’enfants chaque année
Les décès liés à la pollution pourraient être réduits par un accès plus équitable à l’eau potable et aux combustibles propres.@ GOH CHAI HIN / AFP
Partagez sur :

Deux études de l’OMS rendues publiques lundi dressent un tableau alarmant de la santé infantile mondiale.

C'est un constat accablant. L'environnement dégradé et insalubre est responsable chaque année de la mort de 1,7 million d’enfants de moins de 5 ans, pointent deux rapports de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rendus publics lundi 6 mars, rapporte Le Monde

Dangers environnementaux "émergents". Au-delà des pollutions "traditionnelles" - pollution de l’atmosphère, de l’eau, manque de sanitaires, etc. - identifiées de longues dates, l'OMS s'alarme de la montée de dangers environnementaux "émergents", liés à l'activité industrielle et au changement climatique. Au premier rang de ces inquiétudes, la toxicité des produits chimiques d'usages courants ou la présence de perturbateurs endocriniens se retrouvant dans la chaîne alimentaire.

Des décès évitables. Diarrhées, paludisme et pneumonie... Ces maladies pourraient être réduites par un accès plus équitable à l’eau potable et aux combustibles propres. Selon ces études, 26 % des 5,9 millions de décès d’enfants de moins de 5 ans recensés en 2015 auraient pu être évités par la prise en compte et le traitement des risques environnementaux. L'OMS rappelle que 10 % des habitants sur terre n’ont pas accès à l’eau potable et qu'un tiers est privé d’infrastructures sanitaires.