Polémique Hanouna : le jeune homme victime du canular viré de chez ses parents

  • A
  • A
Polémique Hanouna : le jeune homme victime du canular viré de chez ses parents
Partagez sur :

Le jeune homme victime d'un canular a dû quitter le domicile familial. Son père n'aurait pas apprécié de voir son fils ainsi exposé à la télévision, a expliqué mercredi l'association Le Refuge.

Quelques jours après avoir été la cible d'un canular jugé homophobe dans l'émission de C8, Touche pas à mon poste, le jeune homme piégé en direct, a été viré de chez ses parents, rapporte mercredi Franceinfo.fr, citant un bénévole de l'association Le Refuge qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie. "Son père l'a reconnu. Il n'a pas apprécié. Le jeune homme a été contraint de quitter le domicile familial", a confirmé à Europe 1 Frédéric Gal, le directeur de l'association, assurant que le jeune homme est aujourd'hui "en sécurité" chez des proches. 

"Le père n'était pas au courant de l'homosexualité de son fils. Il l'a reconnu en regardant l'émission. Il s'est mis en colère et l'a mis à la porte", nous précise également Véronique Lesage, en charge de la ligne d'urgence au Refuge. Mardi, c'est elle qui a discuté avec le jeune homme, qui avait une nouvelle fois appelé l'association. 

Les parents ont souvent comme première réaction le rejet

"L'annonce a été brutale". "Les parents ont souvent comme première réaction le rejet. Mais une fois le choc de l'annonce passé, la situation peut s'arranger", ajoute-t-elle. "Mais dans ce cas précis, il n'y a eu aucun filtre. L'annonce a été brutale, elle s'est faite aussi devant des millions de téléspectateurs". Elle assure que le jeune homme, qui connaissait peu l'émission de Cyril Hanouna, a été "très surpris" par la portée de cette affaire. "Il m'a dit qu'il allait un peu mieux. Mais ça été un choc pour lui, il a beaucoup pleuré", confie Véronique Lesage.

Piégé en direct. Lors de l'émission diffusée jeudi soir, l'animateur de l'émission de C8, Cyril Hanouna, avait piégé cet homme en direct, en prenant une voix efféminée pour prétendre aimer les hommes lui aussi. Ce canular avait déclenché un tollé sur les réseaux sociaux. Les associations des droits des homosexuels s'en étaient également offusquées. 

Une lettre d'excuses. Mardi, l'animateur de "Touche pas à mon poste" a publié une lettre d'excuses dans Libération pour faire part de sa prise de conscience. "Si ce canular n'a pas fait rire chacun avec tous [...] c'est qu'au final, ce sketch n'avait pas lieu d'être", a admis l'animateur.