Plus de 23.500 forces de l'ordre mobilisées pour assurer la sécurité cet été

  • A
  • A
Plus de 23.500 forces de l'ordre mobilisées pour assurer la sécurité cet été
Les ministres de l'Intérieur et de la Défense à l'issue du Conseil de sécurité et de défense.@ AFP
Partagez sur :

A l'issue du Conseil de sécurité et de défense mercredi matin, le gouvernement a annoncé que le niveau des forces de l'ordre allait être "rehaussé". 

Au lendemain du terrible assassinat, revendiqué par l'Etat islamique, du prêtre Jacques Hamel, en sa paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray, un Conseil de sécurité et de défense s'est tenu à l'Elysée, mercredi matin. "Nous avons rehaussé le niveau de ces forces au terme des décisions prises le président de la République au cours des dernières semaines" pour garantir la sécurité durant la période estivale, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à la sortie.

Il reste pas moins de 56 événements à sécuriser jusqu'à la fin de l'été, a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve annonçant que plus de 23.500 policiers, gendarmes, militaires et réservistes seront mobilisés en France pour assurer la sécurité de ces rendez-vous estivaux, en sus des "forces traditionnellement mobilisées". 

Une nouvelle répartition des militaires sur le territoire. L'opération Sentinelle va être rééquilibrée, avec "une autre répartition entre la province et Paris", a indiqué le ministre de l'Intérieur. Prenant la parole juste avant, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a précisé que les effectifs seraient présents de manière "plus importante en province", sur les grands événements et les "flux majeurs de foule". Ainsi, sur les 10.000 hommes mobilisés, 4.000 militaires seront déployés à Paris pour 6.000 sur l'ensemble de la province. 

Des dispositifs de sécurité au cas par cas. Enfin, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il avait demandé à chaque préfet de prendre contact avec les maires des villes où des événements sont programmés, pour déterminer "site par site et événement par événement, le niveau de forces qu'il conviendra de mobiliser pour assurer une sécurité optimale". 

"J'ai également demandé aux préfets, si les conditions ne sont pas réunies, pour que la sécurisation de ces événements soit optimale, qu'on prenne la responsabilité, au niveau de l'Etat, de procéder à leur annulation", a-t-il ajouté. Les préfets rencontreront les maires "dans les jours qui viennent", a-t-il précisé.

Plus de 2.500 volontaires pour la réserve. D'autre part, Bernard Cazeneuve s'est félicité de l'engagement des Français pour la réserve opérationnelle. "Depuis l'appel lancé à nos concitoyens de s'engager dans cette réserve il y a de cela une dizaine de jours, ce sont 2.500 Français qui ont manifesté leur intérêt et nous ne cessons d'avoir des demandes d'engagement", a-t-il dit à l'issue du Conseil .