Pesticides : quels fruits et légumes faut-il éviter de consommer ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Raisin, cerise, laitue et autre endive non bios contiennent des traces de pesticides à des niveaux plus ou moins élevés. Quels fruits et légumes vaut-il donc mieux consommer ?

Les trois-quarts des fruits et près de la moitié des légumes non bios consommés en France contiennent des traces de pesticides, selon un rapport de l'ONG Générations futures publié mardi. En compilant les données fournies par la Direction générale de la Répression des Fraudes (DGCCRF) entre 2012 et 2016, l'ONG a établi des classements pour 19 fruits et 33 légumes. Europe 1 a fait le tri pour dresser un bilan de ceux qu'il vaudrait mieux acheter bios.

Le fruit le plus souvent contaminé : le raisin

Avec 89% des échantillons contaminés, le raisin est le fruit qui contient le plus systématiquement des traces de pesticides. Et 2,6% de celles-ci dépassent les limites maximales en résidus (LMR). Une concentration qui peut s'expliquer par les multiples traitements appliqués dans les vignes. Par exemple, en 2013, les viticulteurs ont appliqué en moyenne 19 traitements de pesticides, dont des fongicides (contre les champignons) à 79%, des désherbants chimiques (11%) et des insecticides (10%), précise Générations futures.

Les Français ingèrent donc un certain nombre de pesticides puisque l'on consomme en moyenne quatre kilos de raisin par an. D'ailleurs un fruit sur sept acheté est une grappe de raisin.

Dans la suite du classement des fruits à éviter, la clémentine/mandarine (dont 88,4% des échantillons sont contaminés) et la cerise (87,7%) complètent le podium.

Le légume le plus souvent contaminé : le céleri-branche

Du côté des légumes, c'est le céleri-branche dont les échantillons sont les plus souvent concernés par des traces de pesticides (84,6% des échantillons étudiés). Les résidus trouvés dans ce légume, dont la France est le cinquième producteur européen, dépassent de plus les limites maximales dans 16% des cas. Pourtant les Français semblent apprécier ce légume vert puisqu'ils en consomment en moyenne 400 grammes par an. 

De leur côté, les herbes fraîches sont concernées à 74,5% par ces traces de pesticides, suivies par l'endive (72,7%) qui est le sixième légume le plus consommé en France, et le céleri-rave (71,7%) - qui se présente sous forme de boule.

Le fruit dont le taux de pesticide dépasse le plus les limites maximales en résidus : la cerise

Dans 6,6% des échantillons de cerises, la DGCCRF a détecté des taux de concentration de pesticides supérieurs aux seuils légaux fixés par l'Union européenne. Par ailleurs, ce fruit, 16ème le plus consommé par les Français, occupe la troisième place dans le classement des fruits les plus souvent concernés par des traces de pesticides. Et ce fruit, dont la France est le huitième producteur européen, est largement consommé par les Français malgré sa courte saisonnalité (de mai à juillet). Chaque personne mange en moyenne 790 grammes de cerises par an.

Les mangues/papaye (4,8%), les oranges (4,4%) et les kiwis (4,1%) font également partie des fruits dont les taux de pesticides dépassent les seuils. Bien que ces taux soient relativement bas, Générations futures précise que les dépassements concernent tous les fruits. Sur les cinq années étudiées, pas moins de 19 fruits dépassent les LMR au moins une fois.

Le légume dont le taux de pesticide dépasse le plus les LMR : les herbes fraîches

29,4% des herbes fraîches étudiées dépassent les limites maximales de résidus. Dans ce classement, le céleri-branche arrive en deuxième position (16%) suivi par les blettes (12,1%) et le navet (9,1%). Bien que ces taux soient bien plus élevés que ceux des fruits, plusieurs légumes ne les ont pas dépassés pendant les cinq années étudiées par la DGCCRF comme l'artichaut, la betterave, le maïs, les pois non écossés et le potiron.

Le top 3 des fruits et légumes les moins concernés par les pesticides : le maïs, l'asperge et l'igname

Parmi tous ces fruits et légumes contaminés, certains font néanmoins office de bons élèves. Par exemple, seulement 1,9% des échantillons de maïs contient des pesticides. L'asperge, quant à elle, est concernée à seulement 3,2%, juste avant l'igname (3,3%) - ce légume racine à la peau marron.

Du côté des fruits, le trio de tête est occupé par l'avocat, le kiwi et la prune. Mais dans ce cas, les taux restent bien plus élevés que pour les légumes avec respectivement 23,1% des échantillons contaminés, 27,1% et 34,8%. Alors pour éviter de consommer des pesticides, mieux vaut manger une fricassée de légumes qu'une grande salade de fruits.