Perquisition dans une mosquée abritant une école coranique non déclarée

  • A
  • A
Perquisition dans une mosquée abritant une école coranique non déclarée
Des musulmans prient dans une mosquée, image d'illustration@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Une école coranique dissimulée a été découverte lors de la perquisition d'une mosquée du Val-de-Marne.

Une école coranique non déclarée a été découverte lors d'une perquisition administrative menée mercredi matin à la mosquée de Villiers-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. 

Une surprise pendant une perquisition. L'opération, qui a commencé dès 7h30, "s'est bien déroulée en présence des responsables de la mosquée", a indiqué le directeur de cabinet de la mairie, Jean-Michel Carigi. "Cette école coranique, c'était un secret de polichinelle, mais il fallait établir qu'elle existait", a-t-il ajouté. A l'issue de la perquisition, "plusieurs personnes en situation irrégulière" ont été interpellées, a souligné une source proche du dossier. 

Une mosquée déjà surveillée. La mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne est notamment connue pour avoir été fréquentée par douze personnes condamnées en avril pour avoir participé à une filière djihadiste vers la Syrie. Fin juillet, une perquisition administrative avait été menée au domicile d’un homme de 41 ans fiché S (Sûreté de l’Etat) qui fréquente la mosquée Al Islah. Le 12 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné onze membres d’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie, dont plusieurs jeunes de Champigny qui fréquentaient eux aussi cette mosquée.