Paris : sécurité renforcée dans les aéroports, gares et transports en commun

  • A
  • A
Paris : sécurité renforcée dans les aéroports, gares et transports en commun
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

C'est la préfecture de police qui a annoncé ce renforcement, suite aux attentats qui ont visé Bruxelles, mardi matin. 

A Paris, la sécurité, qui était déjà très élevée, a été renforcée dans les aéroports, gares et transports en commun, a déclaré la préfecture de police, après que des explosions ont visé l'aéroport et le métro de Bruxelles en Belgique. Au total, sur le territoire français, ce sont plus de 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires qui sont déployés, a réagi Bernard Cazeneuve, mardi matin. 

>> Suivez notre essentiel en direct sur les attentats à Bruxelles, en cliquant ici

80 CRS en plus dans chaque gare. A Paris, la présence policière a été renforcée "au niveau des aéroports, des gares et des transports en commun, avec une vigilance accrue des forces de police sur le territoire de l'agglomération", a indiqué une source à la préfecture de police.

Ainsi, toutes les compagnies de CRS actuellement déployées en région parisienne ont été rappelées pour être redéployées notamment dans les gares et les aéroports. Celles qui ne devaient prendre leur service qu'à 14 heures sont déjà sur le terrain. Dans chaque gare parisienne, une compagnie de CRS supplémentaire (soit 80 hommes) a été affectée. Des renforts ont également été mis en place sur certains sites touristiques.

Plus de CRS à Roissy. Les mesures de sécurité ont notamment été renforcées dans les aéroports. Entre trente et quarante policiers ont été mobilisés en plus à Orly et à Roissy. A l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, tous les trains en provenance de Bruxelles sont ainsi contrôlés dans les deux gares, avec la mobilisation d'équipes cynophiles.

Le contrôle de la police aux frontières dans les huit terminaux a également été renforcé, tout comme les gendarmes des transports aériens sur les pistes. L'objectif, c'est d'avoir des renforts policiers visibles de tous, avec des personnels en tenue ou en civil avec le brassard police.

Les contrôles routiers resserrés. Enfin, trois escadrons supplémentaires de la gendarmerie mobile ont été dépêchés à la frontière franco-belge pour renforcer les contrôles routiers. Depuis l'arrestation de Salah Abdeslam vendredi, et la fuite de Mohamed Abrini et Najim Laachraoui, les contrôles aux frontières avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie ont été renforcés. Tous les contrôles donnent lieu à la consultation des fichiers de police.