Paris : des migrants ont évacué une caserne qu'ils occupaient

  • A
  • A
Paris : des migrants ont évacué une caserne qu'ils occupaient
Les migrants ont quitté jeudi le jardin associatif du "Bois Dormoy". @ ROBIN BRAQUET / AFP
Partagez sur :

300 personnes, dont une centaine de migrants, avaient investi la caserne Château-Landon, dans le 10ème arrondissement de Paris, avant d'être placées dans des centres d'hébergement. 

Les 150 à 200 personnes, dont une petite centaine de migrants, qui occupaient depuis la fin d'après-midi jeudi une caserne désaffectée à Paris ont quitté les lieux peu après 23h00 pour regagner des centres d'hébergement. Après quelques heures de négociations, les migrants ont accepté la proposition des responsables de la mairie de Paris de loger 110 personnes dans quatre sites, un à Nanterre et trois dans le centre de Paris.

Une victoire pour les migrants. Ils sont sortis du bâtiment vers 23h10 pour gagner deux bus qui devaient ensuite les acheminer vers les centres d'hébergement où ils pourront rester "jusqu'en début de semaine prochaine", a-t-on indiqué à la mairie de Paris. "C'est une victoire pour les migrants. Ils vont être logés, nourris et soignés. Certains en ont besoin. Mais la question des migrants n'est pas résolue ce soir (jeudi)", a estimé Emmanuelle Becker, conseillère de Paris (PCF).

Auparavant, les migrants s'étaient installés, dans la nuit de lundi à mardi, dans le jardin du "Bois Dormoy", dernière étape d'une errance débutée pour certains le 2 juin avec le démantèlement du campement de La Chapelle. Ils sont environ 170 à avoir passé la nuit de mercredi à jeudi dans ce jardin associatif.