Parcoursup : un lycée bloqué à Saint-Denis pour protester contre des discriminations

  • A
  • A
Parcoursup : un lycée bloqué à Saint-Denis pour protester contre des discriminations
Photo d'illustration. Plusieurs établissements scolaires de quartiers moins favorisés constatent des taux de réponse plus faibles sur Parcoursup.@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

Le lycée Paul-Eluard de Saint-Denis, dans le 93, est bloqué jeudi matin. Élèves et enseignants de ce lycée populaire protestent contre le faible taux de réponse positive sur Parcoursup.

La première semaine de la publication des réponses sur Parcoursup, 65% des élèves du lycée Paul-Eluard à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, n'avaient reçu aucune proposition, contre 50% au niveau national. Mardi, 56% des élèves de Terminale restaient encore dans le flou, quand la moyenne nationale chutait à 33%. Pour les élèves, ces différences marquent bel et bien une discrimination liée au lycée d'origine.

"Notre avenir en attente". Jeudi matin, ils ont décidé de protester en bloquant l'établissement scolaire. Ils ont déposé des poubelles, des tables, des barrières devant la grille d'entrée. Sur des banderoles déployées, on pouvait lire : "Notre avenir en attente" et "Parcoursup : le rêve se fait attendre".

Favoriser la mixité. Le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, a écrit lundi à la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, pour demander de la "transparence". Il a notamment demandé que soient rendus publics les "algorithmes locaux" de la plateforme. La ministre lui a rappelé sur Twitter que l'algorithme de Parcoursup a déjà été rendu public. Frédérique Vidal s'est ensuite voulue rassurante, en ajoutant que chaque formation doit désormais fixer un taux d'élèves "hors académie" à accueillir et un taux d'élèves boursiers, pour favoriser la mixité. 

D'autres établissements confrontés au même problème. Le problème ne concernerait pas uniquement le lycée Paul-Eluard de Saint-Denis. France Bleu rappelle que le syndicat Sud évoque une classe de terminale S de Stains avec 63% d'élèves sans aucune proposition la semaine dernière et jusqu'à 71% de moyenne dans plusieurs classes d'un lycée professionnel de Saint-Denis. Dans un lycée à Sceaux, une classe de L ne présentait même aucun élève sans réponse.