"On ne gagne pas moins d’argent quand on est en intérim"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Plus 5,9% en mars dernier, l'intérim a la cote en France. Un succès qui s'explique par tous les avantages qu'il présente aussi bien pour les employeurs que les intérimaires. 

INTERVIEW

Si vous êtes en recherche d'emploi, pourquoi ne pas se tourner vers l’intérim ? "Quand on a un emploi en intérim, on a déjà un pied dans l’entreprise et on quitte donc la précarité. Les agences d’intérim aujourd’hui n’ont pour vocation que de faire travailler les gens, c'est-à-dire qu’on enchaîne un peu les contrats mais beaucoup d’intérimaires espèrent ensuite être embauchés dans les entreprises d’accueil", explique ainsi sur Europe 1 jeudi, Philippe Henry, le directeur de Menway Interim, une agence d'intérim parisienne. 

Plus 5,9% en mars dernier. L’intérim a d'ailleurs la cote aujourd'hui en France. En effet, après un ralentissement sur les deux premiers mois de l'année, la croissance de l'intérim s'est de nouveau accélérée en mars. Ainsi, selon le baromètre Prism'Emploi, les effectifs intérimaires ont augmenté de 5,9% en mars dernier après une hausse de 4,3% en février.

Droit aux RTT, aux congés payés, etc. Ce succès s'explique pour plusieurs raisons. "Aujourd’hui, la durée juridique maximale d’une mission en intérim est de 18 mois et la rémunération est égale à celle que percevrait un employé embauché sur le même poste de travail au démarrage. On ne gagne donc pas moins d’argent quand on est en intérim", avance Philippe Henry. La seconde raison c'est que, "les intérimaires ont également, bien évidemment, droit aux RTT. Les congés payés sont aussi payés aux intérimaires et correspondent à 10% de leur rémunération brute. La seule différence est qu’on ne peut pas les prendre mais par contre, on les touche", ajoute le directeur de Menway Interim. 

Une chance pour la suite. Par ailleurs, le statut d’intérimaire n'est pas incompatible avec Pôle emploi et l'on peut donc continuer à percevoir des aides. Si Philippe Henry a donc un conseil à donner, "c’est que toutes les personnes actuellement au chômage se rendent dans des agences d’intérim, elles pourront y être formées et, il y a beaucoup de chance par la suite d’être embauché dans une entreprise", a-t-il commenté. 

>> Retrouvez l'interview complète de Philippe Henry : 


Après un ralentissement, la croissance de l...par Europe1fr