Nouvel an : Chamonix privé de feux d'artifice à cause de la pollution

  • A
  • A
Nouvel an : Chamonix privé de feux d'artifice à cause de la pollution
La ville de Chamonix a décidé de se priver de feux d'artifice samedi soir pour ne pas dégrader encore plus la qualité de son air. @ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Les feux d'artifice génèrent trop de particules fines, d'où cette interdiction à Chamonix, ville victime d'un pic de pollution.

Les feux d'artifice sont de gros générateurs de particules fines. C'est pour cette raison que la préfecture de Haute-Savoie a décidé de mettre en garde contre ces spectacles dans la vallée de l'Arve, victime depuis plus d'un mois d'un pic de pollution exceptionnel, a rapporté vendredi Sciences et Avenir. La ville de Chamonix a, par conséquent, décider de s'en priver pour le passage en 2017.

Pas d'amélioration prévue. L'arrêté préfectoral indique que "ces spectacles pyrotechniques génèrent un apport important de particules dans l’atmosphère. Les pratiques de feux d’artifice sont visibles dans les données de surveillance de la qualité de l’air, à travers des pics de concentration de particules sur des journées spécifiques comme le 31 décembre". La station de Chamonix, elle, a donc décidé de les interdire pour la Saint-Sylvestre samedi soir, d'autant plus que Météo France ne prévoit pas d'améliorations les prochains jours.

Une vallée industrialisée. L'Arve, qui compte 155.000 habitants permanents dont 40.000 résident dans la basse vallée, concentre de nombreuses industries mais aussi des voies de circulation importantes, menant entre autres vers le tunnel du Mont-Blanc. La zone est victime depuis plus d'un mois d'un pic de pollution dû "à un épisode anticyclonique très long avec des inversions de températures très dures "qui engendre un effet de couvercle sur le fond de la vallée".