Nordahl Lelandais soupçonné d'avoir agressé sexuellement une fillette de sa famille

  • A
  • A
Nordahl Lelandais soupçonné d'avoir agressé sexuellement une fillette de sa famille
De nouveaux éléments ont été révélés par les enquêteurs sur Nordahl Lelandais (image d'illustration). @ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

L'étude du téléphone portable de Nordahl Lelandais a dévoilé une vidéo sur laquelle on le voit agresser une petite fille de moins de 7 ans qui serait l'une de ses cousines.

Une vidéo découverte dans le téléphone de Nordahl Lelandais montre l'agression sexuelle d'une fillette de moins de 7 ans, une semaine avant le meurtre de Maëlys en Isère, selon les informations de BFMTV mercredi, confirmées par Europe 1. 

Une agression sexuelle sur une cousine. L'examen du téléphone de Nordahl Lelandais, mis en examen pour les meurtres du caporal Arthur Noyer et de Maëlys, a dévoilé l'existence d'une vidéo d'agression sexuelle. La victime serait une cousine de Nordahl Lelandais, âgée de moins de sept ans. Elle aurait été tournée une semaine avant l'enlèvement et le meurtre de Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août en Isère. On y voit une main qui pourrait appartenir au trentenaire.

Les parents de la fillette, originaires du sud de la France, étaient en week-end chez les parents de l'ex-militaire qui y vivait lui aussi au moment où la vidéo a été prise, selon les informations de BFMTV. Nordahl Lelandais n'a pour le moment pas été confronté à ces images et n'a donc pas donné sa version des faits. Une audition est prévue en juin mais n'est "pas encore programmée", a indiqué une des sources de l'AFP

"Une personnalité clivée de type pervers". Une expertise psychiatrique réalisée entre février et avril derniers, et dévoilée samedi, décrit un homme avec une "dangerosité criminologique extrêmement importante" et "une personnalité clivée de type pervers". Après qu'il a avoué les meurtres du caporal Noyer et la mort accidentelle de Maëlys, une vingtaine d'affaires de disparitions non résolues ont été rouvertes. 

A lire aussi : du nouveau dans l'affaire des "disparus du fort de Tamié" 

Un nouveau dossier bientôt rouvert ? Parmi elles, celle dite des "disparus du fort de Tamié", Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Les avocats de leurs deux familles viennent de transmettre à la justice des images du festival où tous deux ont disparu. On y voit un homme ressemblant à Nordahl Lelandais, révèle Europe 1 mercredi.