"No gazaran !" : 7.000 à 15.000 personnes défilent contre le gaz de schiste

  • A
  • A
"No gazaran !" : 7.000 à 15.000 personnes défilent contre le gaz de schiste
le défilé a rassemblé de 7.000 personnes, selon la préfecture, à 15.000 selon les organisateurs.@ AFP
Partagez sur :

Les milliers d'opposants, réunis à Barjac (Gard), ont notamment demandé au gouvernement une "loi claire" sur les hydrocarbures non conventionnels.

EN IMAGES

"Non au gaz de schiste, ni ici, ni ailleurs, ni aujourd'hui, ni demain": plusieurs milliers d'opposants au gaz de schiste ont réclamé dimanche à Barjac (Gard) une "loi claire" interdisant toute exploration et exploitation des hydrocarbures non conventionnels.

gaz 2

"No gazaran". Le défilé, organisé au lendemain de la forte mobilisation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a rassemblé de 7.000 personnes, selon la préfecture, à 15.000 selon les organisateurs. Elles ont défilé dans les ruelles du petit bourg médiéval, bastion de la résistance au gaz de schiste. La marche, au rythme de percussions, était menée par de nombreux élus, essentiellement locaux, portant l'écharpe tricolore.

gaz 3

Au côté des slogans d'organisations comme Attac, Greenpeace ou la Confédération paysanne, de nombreux manifestants avaient préparé des banderoles et pancartes personnelles : "Total, n'inschistez pas!" ou encore "Si vous touchez à notre terre, nous vous déclarerons la guerre". "No gazaran!", ont-ils aussi scandé, adaptant le slogan des Républicains espagnols pendant la guerre civile "No pasaran !".

gaz 4

Un message au gouvernement. Les opposants se sont adressés directement au gouvernement, lui demandant de légiférer le plus vite possible. "La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal n'a cessé de nous faire des promesses non tenues, comme tous ses prédécesseurs. On en a assez, si le gouvernement socialiste veut légiférer, il faut qu'il le fasse tout de suite", avait auparavant réclamé Paul Reynard, l'un des porte-parole des collectifs anti-gaz de schiste, lors d'une conférence de presse.