Nice : trois mois de prison avec sursis pour avoir aidé quatre réfugiés

  • A
  • A
Nice : trois mois de prison avec sursis pour avoir aidé quatre réfugiés
(Photo d'illustration.) @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le jeune homme de 19 ans avait été contrôlé à un barrage de gendarmerie.

Le tribunal correctionnel de Nice a condamné lundi à trois mois de prison avec sursis un jeune homme de 19 ans venu en aide à quatre réfugiés dans la vallée franco-italienne de la Roya en juin. Raphaël Faye, 19 ans, dont le père est membre des Libres Penseurs et de l'association de défense des migrants Roya Citoyenne, a expliqué à l'audience qu'il ne s'était jamais posé la question de savoir si ces quatre personnes étaient en situation irrégulière.

Contrôlé à un barrage de gendarmerie. Il les avaient prises en voiture à la gare de Saorge pour les conduire à Breil-sur-Roya chez Cédric Herrou, figure de la mobilisation citoyenne en faveur des migrants. Il avait été contrôlé à un barrage de gendarmerie. "Il voulait les mettre à l'abri chez Cédric Herrou qui avait un protocole avec les gendarmes pour leur permettre de faire une demande d'asile", a expliqué son avocat Me Zia Oloumi.

A l'audience, la représentante du parquet a refusé l'immunité humanitaire et requis quatre mois de prison avec sursis, tout en reconnaissant des failles dans la procédure. La vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes, connaît une importante pression migratoire que l'État tente de juguler. Plus de 33.000 interpellations suivies de reconduites à la frontière ont été enregistrées depuis janvier et de nombreux bénévoles traduits en justice.