Nice : des familles portent plainte contre l'Etat et la ville de Nice

  • A
  • A
Partagez sur :

À Nice, certaines familles de victimes ont déjà décidé de porter plainte contre l'Etat ou la Mairie, estimant que le dispositif de sécurité, le soir du 14 juillet, n'était pas à la mesure de la menace.

Peu à peu, le choc a laissé place aux interrogations. La promenade des Anglais était-elle assez sécurisée le soir du feu d’artifice ? Les barrières étaient-elles suffisantes ? Les forces de l’ordre assez nombreuses ?

Un dispositif trop léger. Ces questions, Hanane, la fille de Fatima, une mère de sept enfants disparue dans le drame, se les pose. Elle a donc décidé de porter plainte contre l’Etat et la ville de Nice. Pour elle, le dispositif de sécurité était bien trop léger. "On se dit que c’est du n’importe quoi […] Il y a toujours le plan Vigipirate qui est en court, ce n’est pas normal qu’un camion, surtout un poids lourd, puisse circuler librement. Tout notre entourage, même des personnes qui ne nous connaissent pas, nous suggère de porter plainte", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

Empêcher que cela se reproduise. Une autre famille, fratrie de huit enfants qui a perdu sa sœur aînée, ne comprend pas comment ce camion a pu entrer sur la route. Ils veulent "aller jusqu’au bout", et ont également choisi de porter plainte. C’est encore  le cas de Kamel : sa fille de 8 ans, son neveu de 2 ans et sa mère sont morts le soir du 14 juillet. Il va porter plainte pour comprendre ce qu'il s’est passé. "Il y avait très peu de flics", martèle-t-il. "Je ne veux pas que cela se reproduise".

Tous veulent aujourd’hui se regrouper pour aller ensemble au-devant de la justice.