NDDL : réouverture jeudi des routes traversant la ZAD

  • A
  • A
NDDL : réouverture jeudi des routes traversant la ZAD
La "route des chicanes" a été fermée à la circulation pendant près de six ans.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Les deux routes départementales qui traversent la ZAD, dont la fameuse "route des chicanes", vont rouvrir à la circulation jeudi, après six ans de fermeture. 

Les deux routes départementales traversant la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, qui ont fait l'objet d'un chantier de réfection après les opérations d'expulsion sur le site, vont pouvoir rouvrir à la circulation jeudi, a annoncé mercredi le conseil départemental. Les travaux de remise en état, qui avaient démarré le 31 mai sous la protection des gendarmes sur les départementales 81 et 281, la fameuse ex-"route des chicanes", "seront terminés ce mercredi 13 juin en fin de journée", a indiqué le département de Loire-Atlantique dans un communiqué. 

Hauts lieux d'affrontements. Le président du Conseil départemental, le socialiste Philippe Grosvalet, doit "lever les arrêtés d'interdiction de circulation (jeudi) midi", après une visite de sécurité dans la matinée, selon le communiqué. La préfète de Loire-Atlantique, Nicole Klein, a écrit mardi à Philippe Grosvalet pour lui dire que la sécurité était rétablie et qu'il pouvait ouvrir les routes à la circulation, a fait savoir de son côté la préfecture. Le chantier de réfection des chaussées et de la signalisation avait été rendu nécessaire après les dégradations commises sur ces routes, hauts lieux d'affrontements entre opposants et forces de l'ordre pendant les opérations d'expulsions des occupants illégaux de la ZAD, qui avaient débuté le 9 avril. 

100.000 euros de travaux. Estimés à 100.000 euros, les travaux ont été financés par l'Etat. La RD281, qui avait été obstruée de chicanes pendant plus de cinq ans avant d'être dégagée par les opposants après l'abandon du projet d'aéroport, en janvier, était fermée à la circulation depuis novembre 2012. Sa réouverture s'accompagnera d'une limitation de vitesse à 70 km/h, a signifié le conseil départemental.