Mort de Pierre Bellemare - L'hommage de Michel Drucker : "Un colosse avec une moustache et une voix extraordinaire"

  • A
  • A
Mort de Pierre Bellemare - L'hommage de Michel Drucker : "Un colosse avec une moustache et une voix extraordinaire"
Pierre Bellemare a également été chroniqueur dans l'une des émissions de Michel Drucker.
Partagez sur :

L'animateur a réagi à la l'annonce de la mort de Pierre Bellemare en rendant hommage à "une grande voix de la radio" et à une "personnalité transgénérationnelle".

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

"Pierre Bellemare était déjà quelqu'un d'important quand je suis entré à la télévision il y a 55 ans", explique au micro d'Europe 1 weekend Michel Drucker. L'animateur a rendu hommage à Pierre Bellemare dans l'édition spéciale qu'Europe 1 a consacré à l'une de ses grandes voix, après l'annonce de son décès, samedi à l'hôpital Foch à Paris. Pierre Bellemare avait 88 ans.

"La voix de Pierre était reconnaissable à la seconde". "Pierre Bellemare était la grande voix des deux grandes radios périphériques d'après-guerre [des radios dont l'émetteur n'était pas sur le sol français, ndlr], il avait une grande connaissance de la radio", témoigne Michel Drucker au micro d'Europe 1. "C'était quelqu'un de polyvalent, à l'aise partout. Un colosse avec une moustache et une voix extraordinaire, comme toutes les stars qui ont commencé par la radio, la voix de Pierre était reconnaissable à la seconde (...) C'était un pionnier qui a marqué l'histoire de la radio, mais aussi de la télé puisque c'est lui qui a inventé le téléshopping".

"Une personnalité transgénérationnelle". "Il a été une star à la radio et à la télé au plus haut niveau, c'est très rare", ajoute l'animateur. "Mais Pierre Bellemare était aussi une personnalité transgénérationnelle : en travaillant notamment avec Cyril Hanouna, il a prouvé que sa génération ne touchait pas que les seniors. Tous les jeunes connaissent Pierre Bellemare et tout le monde a grandi avec lui". "Pierre avait toujours le souci de l'autre, c'est une génération qui avait pour qualité d'avoir le goût des gens, des autres et des petites gens", explique, ému, Michel Drucker.