Migrants délogés à Paris : le Défenseur des droits ouvre une enquête

  • A
  • A
Migrants délogés à Paris : le Défenseur des droits ouvre une enquête
Des associations et des politiques ont dénoncé des "violences policières" lors de l'évacuation d'un groupe de migrants à Paris.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte sur l'opération d'évacuation de migrants survenue lundi, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a annoncé mardi qu'il avait ouvert une enquête sur l'opération d'évacuation de migrants survenue la veille dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Des associations et des militants politiques ont dénoncé des "violences policières" lors de l'évacuation d'un groupe de migrants, halle Pajol. "Saisi" de ces faits par le GISTI (Groupe d'information et de soutien des immigrés), Jacques Toubon "a immédiatement ouvert une instruction sur les faits rapportés".

Une intervention musclée. Lundi après-midi, plusieurs dizaines de migrants ont été délogés par les forces de l'ordre. Les CRS ont chargé alors qu'ils mangeaient tranquillement sur une place du 18e arrondissement de Paris. Quelques 84 personnes avaient été emmenées au commissariat et des policiers avaient fait usage de gaz lacrymogènes contre des migrants et des militants qui tentaient de faire barrage.

Bras de fer entre des associations et le gouvernement. La polémique a rapidement enflé entre les associations et partis de gauche d'un côté, qui dénoncent des "violences policières", et le gouvernement qui les accuse en retour de "démagogie". "Il est plus difficile d'agir avec humanité et responsabilité que de commenter sur tous les plateaux de télévision avec la plus grande démagogie les difficultés auxquelles le gouvernement est confronté", a répondu Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale.

Bientôt un centre d'accueil pour les migrants ? Depuis l'évacuation le 2 juin du campement sous le métro aérien de La Chapelle, dans le nord de Paris, où plus de 350 personnes s'entassaient depuis des mois dans des conditions indignes, clandestins et policiers se livrent au jeu du chat et de la souris. En réponse, la mairie de Paris a dit étudier l'ouverture d'un lieu d'accueil des migrants dans la capitale d'ici quelques semaines.

Regardez la vidéo filmée par notre reporter sur place :


Une évacuation de migrants musclée dans le 18e...par Europe1fr