Me Berton, avocat de Salah Abdeslam : "J'ai rencontré un garçon qui n'est pas un fanatique"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'avocat de Salah Abdeslman en France a expliqué à Europe 1 ce qui l'avait poussé à accepter de défendre le terroriste présumé.

Il défendra l'unique survivant des commandos des attentats du 13 novembre. L'avocat de Salah Abdeslam en France, Me Frank Berton, s'est confié à Europe 1 sur les raisons qui l'ont poussé à accepter de défendre le terroriste présumé.

Il veut dire des choses. "J'ai rencontré ce garçon pendant 2h30 à la prison de Beveren (en Belgique) et il m'a expliqué qu'il avait des choses à dire et qu'il voulait les dire", explique l'avocat. "Je crois qu'il s'agit de l'occasion d'écrire une page de cette histoire judiciaire dramatique. Il pourra raconter le processus qui l'a conduit à ce genre de choses, sa radicalisation et surtout les faits", poursuit l'avocat.

"Il m'est déjà arrivé de défendre des clients dans des affaires de terrorisme et j'avais indiqué que celui que je défendais avait fait un pas vers ses juges et un pas vers ses victimes. Aujourd'hui, à partir des propos que Salah Abdeslam m'a tenu et de la conversation que nous avons eu, je crois qu'il peut faire ce pas", avance Me Frank Berton comme pour justifier son choix.

"C'est intéressant de comprendre". "J'ai rencontré un garçon qui n'est pas un fanatique, qui a envie de dire ce qui lui a passé par la tête et ce qu'il a fait. Ce qui est intéressant c'est de comprendre son geste et si on a pas de réponse à ses questions, aucune des familles de victime n'aura de réponse", détaille-t-il avant de rappeler le rôle des avocats. "Il est essentiel à la profession qu'est la notre d'assister ce garçon, de le représenter et de le défendre", conclut-il.