Nouvelles manifestations de policiers malgré l'annonce d'un plan

  • A
  • A
Nouvelles manifestations de policiers malgré l'annonce d'un plan
Des centaines de policiers ont manifesté à Versailles vendredi soir, dans les Yvelines.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Alors que le gouvernement a annoncé un plan de 250 millions d'euros, des centaines de policiers en colère manifestaient encore vendredi soir.

Les mesures annoncées mercredi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve pour apaiser la fronde policière n'ont pas convaincu une partie de la base, qui a repris vendredi soir les manifestations nocturnes entamées il y a plus de dix jours. Plusieurs centaines de fonctionnaires en colère se sont ainsi rassemblés devant le château de Versailles avec pour slogan "les policiers ne lâcheront rien", a-t-on appris auprès des organisateurs. Un rassemblement moins important avait eu lieu auparavant devant la préfecture de police de Paris, avant que les policiers ne rejoignent leurs collègues à Versailles. D'autres manifestations devaient se dérouler à Lille, Strasbourg, Cannes, Le Havre, Nancy, Arras, Montpellier et Toulon, tandis qu'un rassemblement avait eu lieu dans la journée à Nice. Au cours du week-end, des rassemblements sont prévus, notamment à Toulouse.





Des policiers insatisfaits. "Sans grande surprise, les promesses de notre ministre aux syndicats sont de la poudre aux yeux", peut-on lire sur le site du "Collectif policiers en colère", l'un des coordinateurs du mouvement à propos de ce plan de 250 millions d'euros. Toilettes bouchées, douches insalubres, chaises éventrées, murs délabrés : des policiers ont publié des centaines de photos sur Facebook pour montrer la vétusté de certains commissariats. Depuis le 17 octobre, le mouvement animé par des collectifs hostiles aux organisations syndicales s'est manifesté essentiellement lors de rassemblements nocturnes auxquels se joignent de plus en plus de pompiers et policiers municipaux. Si les syndicats de police reçus mercredi par François Hollande se sont montrés satisfaits, les policiers frondeurs estiment n'avoir été qu'en partie - voire pas du tout - entendus.

Des policiers manifestants rappelés à l'ordre

Une trentaine de policiers ayant manifesté au cours des dernières vingt-quatre heures à Marseille ont été convoqués vendredi à la préfecture de police et à la direction départementale de la sécurité publique pour un "ferme rappel à la règle", a-t-on appris auprès du préfet de police. "Il y a 48 heures, le ministre d'Intérieur a fait des annonces, il s'agit de mesures fortes qui répondent en grande partie aux attentes, et avec un calendrier de mise en place assez serré, on ne comprend donc pas pourquoi les manifestations se poursuivent", a déclaré le préfet de police de Marseille Laurent Nunez. Ces policiers ne seront ni sanctionnés ni mis à pied.