Manifestation contre la loi Travail : l'IGPN saisie pour un étudiant gravement blessé

  • A
  • A
Manifestation contre la loi Travail : l'IGPN saisie pour un étudiant gravement blessé
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

POLICE - La police des polices a été chargée d'une enquête, après qu'un jeune a été gravement touché à l’œil jeudi, en marge de la manifestation contre la loi Travail à Rennes.

Il a perdu l'usage de son œil. Le procureur de la République de Rennes a confié à l'IGPN une enquête pour déterminer les circonstances des blessures d'un jeune homme, en marge de la manifestation contre la loi Travail, jeudi, dans le chef-lieu d'Ille-et-Vilaine. La victime, un étudiant en géographie de l'université de Rennes 2 âgé de 20 ans, a été gravement touché à l’œil droit après un tir de projectile.

Le jeune aurait perdu l'usage de son œil. Une expertise par un médecin légiste a été ordonnée afin de déterminer la gravité de la blessure et ses conséquences sur la vision du jeune homme. L'expert "a confirmé la perte fonctionnelle, totale et irréversible, de la vision de l’œil gauche" de la victime, a indiqué le procureur de la République de Rennes, vendredi soir. L'étudiant était alors toujours hospitalisé.

Une "charge policière très violente". Jeudi, après une manifestation syndicale contre la loi Travail, les forces de l'ordre avaient chargé plusieurs centaines de jeunes manifestants venus en découdre avec les policiers qui empêchaient l'accès à l'hyper centre de Rennes. Hugo Poidevin, membre du comité de mobilisation de Rennes 2 et de l'équipe médicale étudiante mise en place pour les manifestations, a décrit auprès de l'AFP une "charge policière très violente". Selon lui, la victime "a été touchée par un tir de lanceur de balles". 

Entre deux et une cinquantaine de blessés. Selon le dernier bilan communiqué par la préfecture d'Ille-et-Vilaine, vendredi, 22 personnes ont été interpellées en marge de cette manifestation. Neuf policiers ont également été blessés légèrement. La préfecture ne recense que deux blessés parmi les manifestants, dont l'étudiant blessé à l’œil. En revanche, l'équipe médicale des manifestants a décompté près d'une cinquantaine de blessés, dont six hospitalisés.