Loi Travail : la question d'une "reconduction de la grève" sera posée au soir du 28 avril

  • A
  • A
Loi Travail : la question d'une "reconduction de la grève" sera posée au soir du 28 avril
La question de la suite du mouvement contre la loi Travail sera décidée le 28 avril @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La "question de la reconduction de la grève" contre le projet de loi El-Khomri sera posée après la mobilisation du 28 avril, a indiqué le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. 

Philippe Martinez, fraîchement réélu à la tête de la CGT, a déclaré vendredi que la "question de la reconduction de la grève" sera posée le 28 avril, date d'une mobilisation pour réclamer le retrait de la loi Travail.

"Nous sommes déterminés". "Oui nous sommes déterminés", a dit M. Martinez. "La question de la reconduction de la grève, nous la poserons, les salariés la poseront et ce sera plus évident à condition d'être nombreux, très nombreux pour les arrêts de travail", a-t-il dit, sous une pluie d'applaudissements.

Dernière manifestation le 28 avril ? Sept organisations, dont la CGT, ont appelé à des grèves et manifestations contre la loi travail le 28 avril, à quelques jours du début de son examen à l'Assemblée Nationale, prévu le 3 mai. Lors du Congrès, des participants ont réclamé une grève reconductible.

Critique du Medef. "Il est temps de passer à l'action massive. On ne lâche rien", a lancé Philippe Martinez qui s'en est pris au président du Medef Pierre Gattaz. "Monsieur Gattaz vient de réaffirmer sa conception du dialogue social à la veille d'une nouvelle négociation" sur l'assurance chômage: "Soit vous êtes d'accord avec le Medef, soit on ne discute pas", a-t-il ironisé. Le patron du Medef a menacé de se retirer de la négociation d'assurance chômage, actuellement en cours, si "rien ne bouge rapidement" sur le projet de loi travail.