Loi Travail : la mobilisation des syndicats continue… à la plage

  • A
  • A
Loi Travail : la mobilisation des syndicats continue… à la plage
Les syndicats distribuent des cartes postales sur les plages contre la loi Travail.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

La CGT distribue des cartes postales adressées à François Hollande sur les plages et lors des grands événements de l'été. Le syndicat prévoit de nouvelles mobilisations à la rentrée.

Le combat continue pour les syndicats. Alors que la loi Travail a été publiée mardi matin au Journal Officiel (JO) et que le gouvernement a annoncé qu'il n'allait pas perdre de temps pour sortir les décrets d'application, les syndicats promettent de nouvelles mobilisations à la rentrée. Pour entretenir l'esprit de résistance, ils ont programmé toute une série d'initiatives sur les lieux de vacances des Français.

Une carte postale pour François Hollande. Et l'idée des syndicats est simple, une carte postale. Éditée à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires, elle représente un transat, un parasol et des tongs sur une plage de sable fin. Mais, au verso, un petit message est imprimé et destiné à François Hollande : "Monsieur le Président… J'prends mes congés… On s'retrouve à la rentrée". Par cartons entiers, elle a été acheminée sur les lieux de vacances et sa distribution se poursuit. Dans les Landes, par exemple, elle sera notamment distribuée jeudi aux férias de Dax, mais aussi du côté de Capbreton et d'Hossegor au moment stratégique de la sortie des plages.

Carte-Postale-CGT_scalewidth_714

"On continuera à la rentrée". Pour les syndicalistes, de telles actions sur la loi Travail, alors même que les vacanciers sont là pour penser à autre chose, cela demande un peu de tact. "Bien sûr, il y a toujours des mécontents, mais la plupart du temps ils ne sont pas virulents, ils ne sont pas farouches. Ils écoutent et ils prennent", explique Frédéric Boudigues, chef de file de la CGT dans le département. "Mais, ils sont quand même assez intéressés de savoir ce que le texte cache vraiment (...) Nous, on insiste surtout sur le fait que l'on tiendra bon et que l'on continuera à la rentrée. C'est pour leur mettre à l’esprit qu'à la rentrée il faudra qu'ils soient présents pour faire reculer cette loi, qui, je le rappelle, est ignoble", conclut-il. Et quand on lui fait remarquer que la loi est parue au JO, Frédéric Boudigues rappelle 2006 et le fiasco du CPE. Là aussi, la loi avait été promulguée, mais elle ne s'est jamais appliquée…