L'intersyndicale rejette le nouveau projet d'Air France pour 2017-2020

  • A
  • A
L'intersyndicale rejette le nouveau projet d'Air France pour 2017-2020
@ AFP
16 partages

AIR FRANCE - L'intersyndicale a dénoncé mardi matin "un plan de décroissance dissimulé".

Une large intersyndicale représentant le personnel d'Air France a dénoncé mardi "un plan de décroissance dissimulé par un ingénieux plan de communication", en référence au nouveau projet présenté mi-janvier, et menacé la direction d'une "série d'actions" faute d'être entendue.

Un "projet de croissance ambitieux".La compagnie a dévoilé le 15 janvier un "projet de croissance ambitieux" pour 2017-2020, porté par une nouvelle offre long-courrier, des destinations supplémentaires et de nouveaux partenariats. Pour autant, elle n'a pas renoncé à la réduction d'activité déjà engagée pour 2016.

Baisse de la flotte en 2016. Dans un communiqué commun, onze syndicats (CGT, UNSA PNC, UNAC, FO, SNPL, SNPNAC, Alter, SUD Aérien, Spaf, CFTC, SNPNC) "dénoncent un plan de décroissance dissimulé par un ingénieux plan de communication". "Nous constatons une baisse de cinq avions long courrier (5%) en 2016 et un retour progressif en 2020 à la flotte long-courrier de 2014, le nombre d'avions total continuant, lui, de diminuer", écrivent-ils. Air France dispose actuellement de 107 avions long courrier. La flotte passera à 102 appareils en 2016 pour atteindre 109 en 2020, avec l'arrivée notamment de B787 et A350. Sur moyen et court-courriers, la compagnie tricolore prévoit une "stabilité de la flotte".

Menace "d'une série d'actions". L'intersyndicale réclame "une augmentation de la flotte toute entière", "de nouveaux investissements", "des garanties quant à la maintenance, l'assistance et l'exploitation". Faute de "réactions rapides" de la direction, elle "sera amenée à proposer aux salariés une série d'actions dans un délai extrêmement court", menace-t-elle en conclusion.