Les skieurs déçus : "il y a de l'herbe, il fait chaud, on dirait qu'on est en été"

  • A
  • A
Les skieurs déçus : "il y a de l'herbe, il fait chaud, on dirait qu'on est en été"
Une piste de ski à l'Alpe d'Huez, le 16 décembre 2015@ AFP
Partagez sur :

Alors que les vacances de Noël viennent de commencer, les températures sont toujours très douces pour la saison. Résultat, peu de neige dans les stations de montagnes... Europe 1 s'est rendu à La Foux d'Allos, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

REPORTAGE

Vous rêviez de skier ? C’est raté... A moins d'une semaine de Noël, les températures restent très douces pour la saison. Conséquence directe, il y a peu de neige dans les stations de montagnes. Europe 1 s'est rendu à La Foux d'Allos, dans les Alpes-de-Haute-Provence, et les premiers vacanciers arrivés sur place sont déçus. Et c'est un euphémisme...

"On dirait qu'on est en été". Un grand soleil, dix degrés, beaucoup d'herbe sur la montagne et seulement deux à trois taches de neige de quelques mètres de large. Ce sont les pistes de la Foux d'Allos, et tout cela malgré les canons à neige. Les vacanciers ne cachent pas leur déception : "Oulala, c'est triste", se désole une dame. "On était plus ou moins au courant qu'il y avait pas beaucoup de neige, mais pas comme ça". "Il y a de l'herbe, il fait chaud, on dirait qu'on est en été", décrit une jeune fille. La majorité d'entre eux ne sont pas là par choix, il ont déjà payé leur séjour : "On a déjà payé l’hôtel, j'ai déjà versé un acompte, du coup je reste les jours que j'ai payé et j'ai annulé les autres. Trois jours de ski au lieu de cinq", raconte un skieur. "Malheureusement on a payé la location, alors on vient mais c'est la dernière année", prévient une autre personne.

30% de remplissage contre 60-70 habituellement. En bas des pistes, Eric et Christine ont fini par se lasser : "On a vite fait le tour, cinq minutes voilà et c'est bon.""La neige est bonne mais c'est vrai que ça fait un peu limite". Avec seulement 30% de remplissage contre 60-70 habituellement la semaine de Noël, c'est aussi la déception du coté de l'office de tourisme : "Faire du ski c'est un budget, je comprends que les clients regardent à deux reprises", explique Gilles Gravier, directeur de l'office. "On a malheureusement pas des images de cartes postales mais ça va venir !", assure-t-il. Cela ne sera en tout cas pas pour les prochains jours. Du coté des professionnels de la montagne, on s'accorde pour dire qu'un début de saison difficile est difficilement rattrapable.