Les migrants répartis "dans les campagnes", annonce Bernard Cazeneuve

  • A
  • A
Les migrants répartis "dans les campagnes", annonce Bernard Cazeneuve
@ AFP
Partagez sur :

Pour le ministre de l'Intérieur, les réfugiés arrivés d'Allemagne en France doivent être dirigés vers des zones non-tendues en matière de logement. 

Les réfugiés syriens et irakiens accueillis en France en septembre en provenance d'Allemagne vont être répartis à partir de ce jeudi dans "des zones de logement non tendues", a annoncé le ministre de l'Intérieur sur France Inter. Environ 600 personnes sont arrivées d'Allemagne depuis le 9 septembre et ont été installées provisoirement dans des centres d'hébergement, notamment en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et le Val d'Oise.

"Dans les campagnes". "A partir d'aujourd'hui, ces réfugiés seront répartis dans des logements en zones non tendues grâce à la mobilisation des collectivités locales, c'est-à-dire là où il n'y a pas de tensions sur le logement, dans les campagnes", a déclaré Bernard Cazeneuve, précisant qu'une douzaine irait jeudi en Haute-Marne, "quinze demain", ainsi qu'"en Haute-Loire, en Champagne-Ardennes, ensuite dans le sud de la France".

Droits sociaux. Le 1er octobre, une centaine de réfugiés avaient reçu les premiers titres de réfugiés remis par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Ces titres leur permettent d'avoir une carte de résident valable dix ans, d'accéder au marché de l'emploi et de bénéficier des mêmes droits sociaux que les nationaux.

24.000 réfugiés sur deux ans. Face à l'afflux massif d'exilés en Europe, François Hollande avait annoncé début septembre que la France était prête à accueillir 24.000 réfugiés sur deux ans. Ce chiffre s'ajoute aux 6.000 réfugiés dont l'accueil avait déjà été acté en début d'été.