Les "marches exploratoires" généralisées dans toute la France

  • A
  • A
Les "marches exploratoires" généralisées dans toute la France
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Ces expériences doivent permettre aux femmes d'arpenter les quartiers populaires pour ensuite indiquer aux communes toutes les difficultés qu'elles rencontrent. Limitées jusqu'ici, elles vont être étendues à tout le territoire.

Imaginez un groupe de dix à quinze femmes qui se baladent ensemble dans la rue, dans les tunnels des gares, sur les grandes places pas forcément hospitalières des quartiers populaires. Appelé "marches exploratoires" au Canada, où il est né, ce dispositif expérimenté en France depuis deux ans va être être étendu à tout le territoire. 

Sentiment d'insécurité. Le dispositif a notamment été mis en place à Bastia, à Paris, à Creil ou encore à Saint-Étienne. Il a permis de faire remonter les doléances de ces femmes qui n'aspirent qu'à pouvoir arpenter les quartiers en toute tranquillité. Les résultats de l'expérience sont sans appel : le reproche qui vient le plus souvent est le sentiment d'insécurité. Les participantes pointent par exemple la nécessité de faire un détour pour éviter une rue qui paraît dangereuse, le manque d'éclairage à certains endroits ou des trottoirs trop étroits. Beaucoup de femmes disent aussi que leur quartier manque de commerces, et donc de raisons de s'y attarder.

Des améliorations notable. Grâce à ce diagnostic, certaines villes ont déjà pu faire des améliorations pour aider les femmes à se réapproprier leur quartier. À Lille par exemple, un espace vert inutilisé a été transformé en véritable parc avec des bancs et des jeux pour que les femmes puissent enfin véritablement y rester, et pas seulement y passer. Des activités de football féminin vont également être organisées pour qu'elles se réapproprient des terrains habituellement très masculins. Le bilan est donc plutôt positif. À tel point que le ministre de la Ville, Patrick Kanner, compte demander aux préfectures de généraliser l'expérience et d'organiser ces marches exploratoires dans tous les quartiers populaires de France.