Les Français et l'orthographe, un amour contrarié

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour écrire la langue de Molière avec panache, il vaut mieux être une... femme âgée, révèle une étude du Projet Voltaire, site numéro de remise à niveau en orthographe.

Où en sont les Français avec l'orthographe ? On dit parfois qu'ils sont fâchés avec l'écriture de la langue française. En réalité, c'est plus nuancé, comme le montre les résultats du baromètre du Projet Voltaire, site numéro 1 en France de remise à niveau en orthographe. 

Les femmes surpassent les hommes. Premier constat : les femmes devancent toujours nettement les hommes en la matière. Elles maîtrisent 40% des règles de base, contre 34% pour les hommes, une hégémonie qui dure depuis sept ans, selon les résultats de ce baromètre qui révèle aussi des différences de niveau en fonction de l'âge.

les meilleurs sont les plus âgés.  Il y a une règle, invariable : plus on est âgé, plus on a un niveau d'orthographe élevé. Les collégiens maîtrisent 27% des règles de base, on passe à 52% pour les salariés et les meilleurs sont les 70-80 ans. Ce baromètre révèle aussi les principales difficultés des Français, soit ce qu'ils cherchent le plus souvent sur internet.

Des recherches sur le web. En semaine, ce sont des expressions plutôt sérieuses. Ils se demandent par exemple si on écrit "je vous serais gré" ou "je vous saurais gré" ? La réponse est "saurais" du verbe "savoir" ! Le week-end ou à la Saint-Valentin, c'est plus détendu, on parle de voyage et d'amour, explique Pascal Hostachy du projet Voltaire. "Deux expressions ressortent beaucoup à la Saint-Valentin. C'est 'je vous aime'" avec une grande question : faut-il mettre un s à "aime". "Comme il y a vous devant, apparemment, la question se pose pour certaines personnes", souligne-t-il. Autre piège relevé, l'expression "sans délai" avec la même interrogation : s ou non à "délai" [la réponse est non]. "A la Saint-Valentin, il y a de l'amour mais avec urgence", commente Pascal Hostachy.