Les factures d'énergie préoccupent les Français

  • A
  • A
Les factures d'énergie préoccupent les Français
@ BARBARA SAX/AFP
Partagez sur :

Les dépenses en énergie sont un sujet de préoccupation important pour les ménages français, mal informés sur les possibilités de faire jouer la concurrence.

INFO EUROPE 1

Les dépenses en énergie demeurent un sujet de préoccupation important pour les ménages français : 73% des ménages s'en inquiètent, selon le baromètre 2015 du médiateur de l'énergie qu'Europe 1 révèle mardi matin. Les consommateurs peuvent pourtant faire jouer la concurrence pour réduire leur facture, encore faut-il savoir qu'il est possible de changer de fournisseurs.

Une part élevée dans le budget des Français. Selon ce sondage, 62% des foyers déclarent que les dépenses de gaz naturel et d'électricité représentent une part élevée dans leur budget, même si le taux de ménages qui ont eu des difficultés pour payer leurs factures a baissé à 9% cette année (contre 11 à 15% depuis 2012), grâce à un hiver doux et une baisse des prix des énergies fossiles. 

84% des personnes interrogées s'attendent à une hausse des prix à l'avenir et les deux tiers d'entre elles sont favorables à la mise en place du chèque énergie pour les consommateurs les plus précaires, utilisable pour toutes les énergies de chauffage. Ce chèque énergie, prévu par la loi sur la transition énergétique, doit venir remplacer à terme les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité.

Peu savent qu'il est possible de changer de fournisseur. L'autre solution pour réduire sa facture est de faire jouer la concurrence, ce que 13% des sondés ont fait en 2014, contre 11% l'année précédente. Si les consommateurs sont si peu nombreux à changer de fournisseur, c'est avant tout par méconnaissance : 48% des foyers ignorent encore qu'ils peuvent librement changer de fournisseur. Les démarches restent mal connues et "la confusion perdure entre les deux fournisseurs historiques, GDF Suez (devenu Engie) et EDF" que seulement 28% des consommateurs dissocient. 

Une facture qui peut être réduite de 5 à 9%. Les démarches sont pourtant simples : il suffit d'un coup de téléphone ou d'une formulaire en ligne pour le faire et le fournisseur s'occupe du reste. L'enjeu n'est pas anodin puisque changer de fournisseur peut permettre de réaliser jusqu'à 9% d'économies sur le gaz. Ainsi, une famille qui se chauffe au gaz paie en moyenne 1.156 euros par an avec les tarifs réglementés d'Engie (ex-Gdf Suez) mais peut descendre à 1.056 euros avec le concurrent Lampiris, l'offre la moins chère sur le marché actuellement. Même constat avec l’électricité, puisque changer d'opérateur peut permettre de réaliser jusqu'à 5% d'économies. Dans ce domaine, c'est Direct Energie qui est actuellement le  moins cher. Les consommateurs avertis souligneront que l'offre des nouveaux entrants est toujours moins cher au début avant de grimper, mais il faut rappeler qu'il est aujourd'hui possible de revenir quand on le souhaite aux tarifs réglementés.