Les enfants voient leur première image porno à 11 ans

  • A
  • A
Les enfants voient leur première image porno à 11 ans
@ AFP
Partagez sur :

Une association pour la protection de l'enfance et pour la prévention contre la pédophilie sur Internet lance l'alerte.

La pornographie accessible en quelques clics ou en quelques touches sur les téléphones, les tablettes, l'ordinateur... le phénomène n'est pas nouveau mais il se renforce pour les enfants durant l'été : ils ont du temps libre et la vigilance des parents a parfois tendance à se relâcher... Une association pour la protection de l'enfance appelle à la vigilance.

"Je cherchais une vidéo et…" Les enfants voient en moyenne leur première image érotique ou pornographique à l'âge de 11 ans. C'est ce qui est arrivé à Emilie alors qu'elle préparait un devoir pour l'école : "je cherchais une chanson pour la musique de l'école sur Youtube. Mais au lieu de taper "air" j'ai tapé un "h" avant "air" et j'ai vu quelqu'un tout nu qui dansait. Ce n'était pas très beau à voir, cela faisait peur, c'était dégoutant même", a-t-elle raconté au micro d'Europe1.

Emilie a tout de suite parlé de cette mauvaise expérience à sa mère qui a pu réagir avant qu'elle ne soit confrontée à des images porno plus violentes. Mais ce n'est pas le cas pour tous les enfants…

"Pas à prendre à la légère". Dès 10 ans, certains enfants passent plusieurs heures chaque jour à regarder des vidéos sur Internet. Là, ils sont la cible de ces images avec des conséquences possibles même à long terme : "des enfants qui ont des comportements d'évitement, des échecs scolaires, des agressivités mais aussi des comportements violents ou qui partent vers une sexualité beaucoup plus trash", explique-t-on ainsi à l'association Innocence qui a rédigé un rapport sur le sujet avec des pédopsychiatres. "Cela touche toutes les classes d'âge, tous les types d'enfant, ce n'est pas un sujet à prendre à la légère", insiste une représentante de l'association.

L'association espère sensibiliser les parlementaires sur le sujet des la rentrée. Des conférences seront aussi organisées dans les écoles sur les dangers de tous ces sites de vidéos.