Les bibliothèques, nouveau cheval de bataille du Printemps Français

  • A
  • A
Les bibliothèques, nouveau cheval de bataille du Printemps Français
Le Printemps Français aimerait bien retirer des rayons des bibliothèques certains livres qui ne leur plaisent pas.@ Maxppp
Partagez sur :

INFO E1 - Les opposants au mariage pour tous se mobilisent contre la littérature enfantine qu’ils jugent pro-théorie du genre.

L’INFO. Après les écoles, les bibliothèques. La polémique concernant les Journées de Retrait de l’Ecole s’étant apaisée, le mouvement du Printemps Français, farouchement opposé au mariage pour tous et à la supposée application de la “théorie du genre” à l’école, se lance désormais dans une bataille contre les bibliothèques municipales. L’objectif : faire retirer des livres pour enfants comme “Tango a deux papas” ou “Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?”.

Pression électorale. Depuis plusieurs semaines, certaines mairies sont harcelées de coups de fils et de courriels leur demandant de retirer des bibliothèques les livres jugés pro-théorie du genre. A l’origine du mouvement, un blog, “Le salon beige”, proche du Printemps Français et de son emblématique porte-parole, Béatrice Bourges.

blog

“Ces livres idéologiques, on les trouve à Nantes, à Versailles, à Saint-Germain-en-Lay, à Neuilly-sur-Seine, au Chesnay”, détaille celle qui avait entamé une grève de la faim pour réclamer le départ de François Hollande. Selon elle, à l’approche des élections municipales, c’est le bon moment de faire pression. “Les maires seraient bien avisés de faire le nécessaire si ils ne veulent pas être sanctionnés par des parents qui s’inquiètent de plus en plus”, menace-t-elle.

Embarras des maires. Le chantage électoral plonge d’ailleurs certains maires dans la perplexité, notamment ceux qui se sont mobilisés contre le mariage homosexuel et la théorie du genre. A Versailles par exemple, le maire refuse de s’exprimer au micro. On trouve un mutisme similaire du côté de Saint-Germain-en-Lay.



Seul le maire du Chesnay, Philippe Brillaut, a pris officiellement position. “Si il faut retirer tous les livres qui posent un problème de philosophie, je ne suis pas sûr qu’il reste beaucoup de livres dans les bibliothèques, s’étonne-t-il. On a “Mein Kampf” et bien d’autres sur l’histoire religieuse, sur l’Islam.”

Au final, des solutions peuvent parfois être trouvées à la marge comme dans la commune des Yvelines : désormais, “Tango a deux papas” ne sera plus directement à portée des enfants, mais sur une étagère au niveau des parents.

sur le même sujet, sujet,

EDUCATION - "Théorie du genre" : cette rumeur qui affole les parents d'élèves

FACT-CHECKING - "Théorie du genre" : nos réponses aux rumeurs

POLITIQUE - Interdire le Printemps français, Valls y pense

ACTU - La chef du Printemps français cesse sa grève de la faim