Les actes racistes ont bondi de 22% après les attentats de 2015

  • A
  • A
Les actes racistes ont bondi de 22% après les attentats de 2015
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Au total, 2.032 actes et menaces racistes, antisémites et antimusulmans ont été enregistrés en 2015, un record. 

Les actes racistes, antisémites et antimusulmans ont bondi de 22% en 2015 par rapport à 2014, avec, notamment pour les actes contre les musulmans, un pic après les attentats de janvier et de novembre, selon un rapport officiel publié mercredi.

2.032 actes et menaces racistes. Au total, 2.032 actes et menaces racistes, antisémites et antimusulmans ont été enregistrées l'an dernier, selon les chiffres communiqués par la Dilcra (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme). "C'est la première fois que l'on franchit la barre des 2.000" actes recensés, a souligné le responsable de la Dilcra Gilles Clavreul, en parlant de "défi pour toute la société française".

Juifs et musulmans pris pour cibles. Le rapport confirme les grandes lignes dévoilées mardi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, avec le maintien "à un niveau élevé" de la violence antisémite (806 actes et menaces recensés), et un triplement (+223%) des actes antimusulmans (à 429 au total). Ce triplement, qualifié de "fait le plus spectaculaire" par M. Clavreul, est largement imputable "à des violences en réaction aux attentats de janvier et de novembre", puisque les actes et menaces commis lors de ces deux mois représentent 58% du total de 2015.