Les 61 copies du bac perdues ont été retrouvées... dans un bar

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Ces copies du bac de math de la série ES ont été retrouvées dans un sac à dos dans un bar mercredi après-midi. Mais trop tard. Les élèves ont dû repasser l'épreuve le matin même.

C'est l'histoire du sac à dos le plus recherché de France. Dimanche, on apprenait qu'un prof avait perdu 61 copies de math du BAC ES à Paris. Contraignant finalement les lycéens concernés à repasser l'épreuve mercredi matin... Mais, ironie du sort, les copies ont été retrouvées juste après, mercredi en fin d'après-midi, dans un bar du 18ème arrondissement de Paris. Elles étaient dans un sac stocké, bien au chaud, avec les autres objets trouvés depuis plusieurs jours.

Cinq jours parmi les objets trouvés. Tout a commencé vendredi dernier. Quand une serveuse du bar Les Initiés, dans le 18ème arrondissement de Paris, retrouve le fameux sac à dos, elle n'imagine pas avoir mis la main sur les 61 copies disparues du Baccalauréat. Pour elle, c'est juste un sac gris oublié par un client. Un homme, plutôt jeune, venu prendre un café entre midi et 14 heures. Le sac est donc rangé avec les objets trouvés.

Cinq jours plus tard, personne n'est venu le réclamer, alors mercredi, en rangeant le bar, Morgane, une employée, décide de l'ouvrir. "J'ai regardé dedans pour voir à qui il appartenait. J'ai trouvé un portefeuille. J'ai fouillé un peu plus parce que le sac était assez lourd et j'ai retrouvé un paquet avec 61 copies dans une pochette kraft avec marqué 'copies Baccalauréat 2017'. Là, je me suis dit 'Oula, on a quelque chose'. J'ai pensé aux pauvres élèves qui ont dû repasser l'épreuve", raconte la jeune femme à Europe 1.

Du bar au commissariat. D'après elle, le visage de l'homme venu prendre un café n'est pas celui de la photo de la carte d'identité. Le sac aurait donc pu être volé, puis laissé là volontairement. Depuis il a été déposé au commissariat du 18ème arrondissement. Du côté des élèves, la pilule passe assez mal, même si certains s'estiment heureux de cette découverte improbable. C'est en tout cas la vision de l'un des 61 malchanceux interrogé par notre antenne : "Je suis content qu'on les ait retrouvées parce qu'au final, je pense avoir fait un truc qui tient plus que la route. Donc j'aimerais voir ce que ça donne aussi." 

Jeudi matin, le ministère de l'Education a toutefois indiqué que les élèves seront notés sur la deuxième épreuve, celle passée mercredi, après le vol.