L'ENA ouvre un nouveau concours externe aux docteurs

  • A
  • A
L'ENA ouvre un nouveau concours externe aux docteurs
Il existe actuellement trois concours différents pour intégrer l'Ecole nationale d'administration.@ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

L'École nationale d'administration va tester pendant cinq ans la mise en place d'un concours d'entrée réservé aux détenteurs d'une thèse de doctorat.

L'École nationale d'administration va ouvrir, dès sa session 2019, un nouveau concours externe à l'adresse des titulaires d'une thèse de doctorat, selon un décret publié dimanche au Journal officiel.

"Un haut niveau de compétences scientifiques". "Le décret prévoit l'expérimentation, pour une durée de cinq ans, d'un concours externe spécial d'entrée à l'École nationale d'administration (ENA) réservé aux titulaires d'un diplôme de doctorat et organisé par spécialités, afin de favoriser le recrutement d'élèves possédant un haut niveau de compétences scientifiques", peut-on lire dans ce texte. Le décret est signé par le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et de son secrétaire d'État Olivier Dussopt.

Diversifier les profils. Ouvert dans trois spécialités, les sciences de la matière et de l'ingénieur, les sciences de la vie et les sciences humaines et sociales, ce concours "comprendra une épreuve d'admissibilité (note sur dossier) et deux épreuves d'admission (entretien avec le jury et épreuve d'anglais sur un sujet d'actualité européenne et internationale)", a précisé l'École dans un communiqué. Il s'agit, a expliqué le directeur de l'ENA Patrick Gérard, que l'École "diversifie le profil intellectuel de ses élèves et accueille en particulier des personnes ayant fait déjà reconnaître leur excellence dans les disciplines scientifiques par un travail de recherche de très haut niveau".

Trois concours permettent actuellement d'intégrer l'ENA : un concours réservé aux étudiants titulaires d'une licence, un autre réservé aux agents publics avec plus de quatre années d'ancienneté et un troisième ouvert aux personnes ayant une expérience professionnelle, associative, syndicale ou élective de plus de huit ans.