Le "véritable lifting" de l'examen du code de la route

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La nouvelle version de l'épreuve du code de la route devrait entrer en application début mai. Que réserve-t-elle aux candidats ?

INTERVIEW

Il a été revu, corrigé, amélioré. Le nouvel examen du code de la route doit entrer en application début mai. Initialement prévue le 18 avril, elle a été retardée après les protestations des auto-écoles, en début de semaine, contre des délais de mise en oeuvre qu'ils estimaient trop courts. 

Sur Europe 1, l'avocat Roland Perez a listé les nouveautés que nous réserve ce nouveau code de la route.

  • Plus de questions, autant de temps

L'épreuve du code de la route comptait habituellement 700 questions. Il y en aura bientôt 300 de plus, portant à 1.000 le nombre total de situations routières sur lesquelles les candidats pourront être testés. La durée de l'épreuve, elle, ne change pas. L'examen durera entre 23 et 25 minutes.

  • Des vidéos

La deuxième nouveauté de ce code de la route "lifté", c'est l'introduction de vidéos dans l'examen. L'épreuve telle qu'on la connaît jusqu'ici ne comporte que des photos. L'objectif est de mettre les candidats en situation réelle, afin d'appréhender le code de la route de manière pratique. Ils seront ainsi plus conscients de la présence des piétons ou des cyclistes.

Chaque candidat aura par ailleurs un écran individuel, type tablette, et devra répondre à des questions individualisées. Pas de risque de triche, donc.

  • Auto-écoles ou sociétés privées

Les auto-écoles vont perdre le monopole du code. A partir de début mai, des sociétés privées vont également pouvoir faire passer l'examen. C'est le cas de La Poste ou de sociétés de contrôle technique.