Le numérique, l'autre barrière des illettrés

  • A
  • A
Partagez sur :

Naviguer sur Internet est un vrai défi pour les illettrés, confie sur Europe 1 Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l'agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

Le numérique est fait pour nous simplifier la vie, mais complique celle des illettrés. En France, 2,5 millions de personnes sont concernées. "Maîtriser la lecture, l'écriture, c'est la première marche indispensable pour pouvoir user du numérique qui est présent dans la vie quotidienne de tout le monde, pour acheter un billet de train, consulter son compte bancaire, mettre à jour un certain nombre de dossiers qu'on nous demande de consulter en ligne", constate sur Europe 1 Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l'agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

Des actions de plus en plus individualisées. "La vie de tous les jours est pleine d'écrans. Avant, on avait quelqu'un au téléphone, on demandait le service et on l'obtenait", précise-t-elle à l'occasion des journées nationales d'action contre l'illettrisme qui débutent lundi. "Aujourd'hui, il y a une individualisation de plus en plus grande d'un certain nombre d'actions".

Que le numérique "ne soit pas une barrière". La présidente de l'agence nationale de lutte contre illettrisme souhaite sensibiliser le public à ce nouveau défi : "Ce qui facilite la vie pour un certain nombre d'entre nous ne doit pas être une barrière et une source d'exclusion supplémentaire pour les personnes qui sont en situation d'illettrisme".