Le ménage reste "désespérément" féminin

  • A
  • A
Le ménage reste "désespérément" féminin
Selon les sondés, la vaisselle fait partie des tâches qui sont dévolues aux femmes comme aux hommes.
Partagez sur :

EXCLU - Selon un sondage, mêmes chez les jeunes couples, ce sont encore les femmes qui font la majeure partie des corvées.

L’INFO. L'aspirateur, les courses, le repassage, qui a dit que la répartition des tâches se faisait de mieux en mieux dans les couples ? Dans un sondage Ipsos-Sarenza dont Europe 1 vous révèle les grandes lignes en exclusivité, plus de la moitié des hommes ont le sentiment d’en faire autant voire plus que leurs compagnes. Pourtant, les femmes passent environ trois heures par jour sur les tâches ménagères alors que les hommes y consacrent moins d’une heure.

>>> Europe 1 vous livre les principaux enseignements de l’étude.

Les femmes en font plus selon elles. Principal enseignement du sondage, la question de savoir qui en fait le plus dans le couple est l’objet d’un désaccord. La grande majorité des femmes (68%) pensent qu’elles en font plus, et seulement 15% des hommes estiment qu’ils ont plus la main sur les tâches. Cela dit, 44% des hommes estiment en faire tout autant que leur dame. Ils sont donc une majorité à ne pas penser que leur femme en fait plus.

Les jeunes ne font pas vraiment mieux. On pourrait imaginer que les nouvelles générations sont moins touchées que leurs aînés par une mauvaise répartition des tâches. Selon les réponses des sondés, c’est le cas, mais de façon assez limitée. En effet, elles ne sont “que” 62% parmi les 18-39 ans à considérer en faire plus que leur homme. Ces derniers ne sont que 41% à reconnaître que leurs compagnes en font plus.

Ces tâches désespérément "féminines". Parmi les tâches pour lesquelles les deux sexes sont généralement d’accord pour reconnaître le fait que c’est la femme qui les réalise, on retrouve souvent les mêmes réponses chez les sondés. En effet, il est assez communément accepté que ce sont les femmes qui s’occupent du linge, de laver les toilettes, de cuisiner ou de passer l’aspirateur. Seule tâche reconnue officiellement à ces messieurs : descendre les poubelles.

Pour les enfants, ça dépend. Si de manière générale, l’arrivée d’un bébé dans le foyer accentue le déséquilibre entre homme et femme en terme de tâche ménagère, certaines sont néanmoins communément partagées. Ainsi, ce qui touche à l’éducation, comme le fait de faire preuve d’autorité ou d’aider les enfants à avoir confiance en eux est généralement l’apanage des deux parents.

Les tâches ménagères concernant les enfants, comme les laver ou les changer, rester à la maison quand l’un d’eux est malade ou l’emmener chez le médecin est néanmoins plutôt réservé aux femmes.

Méthodologie. En tout, ce sont 1.007 personnes constituant un échantillon représentatif de la population active française âgée de 18 à 65 ans et vivant en couple qui ont été interrogées entre le 12 et le 18 février 2014 par Internet.

sur le même sujet, sujet,

Les tâches ménagères, source de dispute parents-enfants