Le chef de la police nationale "remercie deux fois" Renaud

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Jean-Marc Falcone, le directeur de la Police nationale, s'est dit "touché", mercredi sur Europe 1, par le chanson J'ai embrassé un flic.

Alors que les policiers descendent manifester dans la rue mercredi pour exprimer leur ras-le-bol de la "haine anti-flic", les paroles de Renaud sont un réconfort inattendu. "Bien sûr que je suis touché", a assuré Jean-Marc Falcone, le directeur de la Police nationale, mercredi sur Europe 1, en référence à la chanson J'ai embrassé un flic, écrite suite aux rassemblements après les attentats contre Charlie Hebdo en janvier 2015.

a ne peut que toucher les policiers de ce pays". Et selon le chef de la police nationale, ses troupes ont ressenti la même chose. "Quand il écrit ces paroles, quand il les chante en public, ça ne peut que toucher les policiers de ce pays, parce que Renaud est un très grand artiste, il a une très grande notoriété", a expliqué Jean-Marc Falcone. Dans sa chanson, le "chanteur énervant" écrit notamment : "J'aurais pas cru il y a trente ans, qu'au lieu de leur balancer des pavés à tour de bras, j'en serrerais un contre moi." 

Une dédicace dans le prochain magazine de la police nationale. Et Renaud est même allé plus loin. "D’ailleurs, dans le prochain magazine de la Police nationale, il a bien voulu nous accorder une interview, donc je le remercie deux fois", a conclu Jean-Marc Falcone.