Le changement d’heure propice aux cambriolages

  • A
  • A
Le changement d’heure propice aux cambriolages
@ AFP
Partagez sur :

Le passage à l’heure d’hiver est traditionnellement marqué par une recrudescence des cambriolages à la tombée de la nuit. Prudence, donc.

Le passage à l’heure d’hiver est souvent apprécié car il offre une heure de sommeil en plus. Ce sera le cas dans la nuit de samedi à dimanche. Revers de la médaille, la nuit tombe une heure plus tôt, et les cambrioleurs en profitent. Car vers 17h30, quand l’obscurité s’installe, beaucoup sont encore au travail, et des millions de maisons et d'appartements sont donc vides. Le moment est donc propice aux effractions et aux vols.

+ 50% dans le Rhône. Le phénomène est parfois impressionnant. L'an dernier, dans le Rhône, le nombre de cambriolages dans les jours qui ont suivi le passage à l'heure d'hiver a augmenté de 50%. Dans les Yvelines, ces vols ont même doublé dans les zones rurales du département, zones qui ne sont pas ou peu éclairées...

"Voisins vigilants". Même constat dans le petit village de Vieux-Moulin dans l'Oise, où la maire Béatrice Martin a dû mettre en place un nouveau dispositif. "Grosso modo, à l’année, nous avons une dizaine d cambriolages. Au moment du changement d’heure l’année dernière, nous avons pu constater cinq cambriolages avérés. Soit la moitié", assure l’élu à Europe 1. "C’est entre chien et loup, c’est-à-dire entre 17 et 18 heures, un moment où tout le monde est soit au travail soit moins attentif, vu la nuit qui tombe. Nous allons mettre en place "voisins vigilants" : les gens surveillent les rues et en réfèrent à une personne qui a un contact privilégié avec la gendarmerie", explique Béatrice Martin.  

Laisser une lumière allumée. Les gendarmes rappellent quelques conseils pour les jours qui viennent. Fermer toutes les portes et les fenêtres, évidemment, mais aussi simuler une présence dans l’habitation, en laissant une lumière ou la radio allumée...