Latifa Ibn Ziaten, mère d'une victime de Mohamed Merah, a croisé Radouane Lakdim

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Latifa Ibn Ziaten assure avoir échangé quelques mots avec le tueur djihadiste de l’Aude, il y a deux ans, à Carcassonne.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Latifa Ibn Ziaten, mère d’un militaire tué par Mohamed Merah devenue une figure de la lutte contre l’islamisme radical, a assuré avoir croisé Radouane Lakdim, le tueur djihadiste de l’Aude. Elle a raconté les quelques mots échangés avec lui il y a deux ans, à Carcassonne.

"Il était assis dans un café. Il est sorti et a couru en criant mon nom. Il s’approche de moi, et il me pose une question : 'vous dites à la télévision que vous portez le foulard en signe de deuil, est-ce parce que vous avez peur de dire que vous êtes musulmane ?’", a témoigné Latifa Ibn Ziaten, lundi sur Europe 1.

Il lui pose une question sur son foulard. "Je lui ai répondu que je suis fière d’être musulmane, mais que je porte ce foulard depuis que j’ai perdu mon fils. Il m’a répondu : 'mais pourquoi vous mentez ?'. Je lui ai rétorqué : 'Je ne mens pas, que ce n’est pas un voile, mais un foulard'", poursuit-elle.

"Quand j’ai vu sa photo, j’ai hurlé. Aujourd’hui, je regrette de ne pas avoir pris cinq minutes avec lui pour prendre un café." Radouane Lakdim, un Français radicalisé d’origine marocaine, a tué quatre personnes vendredi, dont le gendarme Arnaud Beltrame, après une équipée meurtrière à Carcassonne et Trèbes.