L'ancien directeur financier d'Areva mis en examen

  • A
  • A
L'ancien directeur financier d'Areva mis en examen
Alain-Pierre Raynaud a été le directeur financier du géant nucléaire français de 2006 à 2011. @ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Alain-Pierre Raynaud, qui a exercé ses fonctions de 2006 à 2011, est accusé de "présentation et publication de comptes inexacts" et "diffusion de fausses informations".

Selon plusieurs sources, Alain-Pierre Raynaud, ancien directeur financier d'Areva, a été mis en examen il y a deux semaines, rapporte mercredi BFM Business. Il y a deux ans, une information judiciaire a été ouverte sur les comptes du géant nucléaire français de 2010 et 2011.

"Publication de comptes inexacts". Alain-Pierre Raynaud, qui était en fonction de 2006 à 2011, est accusé de complicité de "présentation et publication de comptes inexacts" et "diffusion de fausses informations". En cause ? L'achat par Areva en 2007 pour 1,8 milliard d'euros de Uramin, une société minière africaine. La valeur de cette dernière a été dépréciée dans les comptes de l'entreprise française en 2011 alors que les prix de l'uranium chutaient et que des doutes existaient sur la richesse des gisements d'Uramin. L'achat d'Uramin n'a été visible dans les finances d'Areva que six mois après l'éviction d'Anne Lauvergeon de la direction du groupe nucléaire.

Lauvergeon déjà mise en examen. Anne Lauvergeon a déjà été mise en examen dans le cadre de cette enquête qui cherche à savoir si le refus de comptabiliser ses pertes dans les comptes de 2010 et 2011 a été volontaire ou pas. 

Pour son avocat, juste une complicité. L’avocat d’Alain-Pierre Raynaud a critiqué la décision des juges d’instruction. "Je conteste sa mise en examen. Alain-Pierre Raynaud a exercé des responsabilités de directeur financier conformément aux règles comptables IFRS en vigueur. Les comptes d'Areva étaient sincères", a expliqué maître Jean Veil à BFM Business. De plus, "il n'était pas décisionnaire, les juges ne lui reprochent qu'une complicité", a-t-il précisé.