La vidéo d'un bébé sauvé des flammes à Corbeil fait le tour du web

  • A
  • A
La vidéo d'un bébé sauvé des flammes à Corbeil fait le tour du web
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Dimanche dernier, le nourrisson a été jeté par un balcon au deuxième étage d'un immeuble en feu à Corbeil avant d'être réceptionné par un drap tendu. 

L'impressionnante vidéo d'un bébé jeté dimanche par une femme du deuxième étage d'un immeuble en flammes à Corbeil-Essonnes et rattrapé par des habitants du quartier a fait vendredi le tour du web, qui salue leur bravoure.
Cinq hommes ont été identifiés à partir de cette vidéo par la mairie Les Républicains de Corbeil-Essonnes, qui a garanti son authenticité.

Le bébé et sa mère, sauvés. "Ça c'est bien produit dimanche (8 novembre) en début d'après-midi, vers 14 heures", a affirmé Eric Breton, adjoint au maire en charge de la politique de la Ville. La vidéo, publiée il y a plusieurs jours sur Instagram et Facebook, montre une femme jeter un jeune enfant, vêtu d'un t-shirt rouge et d'une couche, d'un balcon situé au deuxième étage d'un immeuble en flammes. Le bébé est ensuite rattrapé par un groupe de personnes, identifiés par la mairie comme des habitants du quartier réputé sensible de la Nacelle, qui le réceptionnent sur un drap blanc. La femme, elle aussi, s'est jetée elle-même du balcon avant d'être rattrapée.

Un drap et un matelas. Brahim, une des cinq personnes identifiées, a raconté être monté avec ses amis, âgés d'une vingtaine et d'une trentaine d'années, dans le bâtiment victime d'un incendie pour prévenir les habitants, puis être redescendu à cause de la fumée. Ils ont alors vu la femme et son enfant. "Elle était en pleurs. Tout le monde lui disait: 'jette le bébé!' Elle hésitait et puis elle l'a fait", raconte-t-il. Outre le drap, il explique avoir également installé un matelas, non visible sur la vidéo, sous le balcon. Cette femme et son enfant sont sains et saufs, a précisé la mairie. L'incendie n'a fait que des blessés légers.

Reçus à la mairie. "Les gens nous remercient, nous disent que c'est bien, on est content", ajoute Brahim. "Ce sont des jeunes très discrets, qui ne souhaitent pas se mettre en avant", a pour sa part affirmé Eric Breton. Ces cinq jeunes hommes doivent être reçus prochainement à la mairie, mais aucune date n'a encore été fixée, a ajouté l'élu.