La Réunion : un prêtre accusé de viols sur mineur en garde à vue depuis mercredi

  • A
  • A
La Réunion : un prêtre accusé de viols sur mineur en garde à vue depuis mercredi
Partagez sur :

La victime, un jeune garçon, était âgé de 14 ans lorsque les faits supposés ont commencé en 2013.

Le curé de la paroisse de la Plaine des Palmistes, un village de l'est de l'île de La Réunion, était en garde à vue jeudi à la suite d'accusations de viols et agressions sexuelles sur un mineur, a appris l'AFP de source judiciaire.

Interpellé mercredi. Le curé de 42 ans, dans cette paroisse depuis septembre 2010, a été interpellé mercredi en milieu de journée et placé en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Benoît, la principale ville de l'est de La Réunion. Le procureur de Saint-Denis a décidé jeudi en milieu de journée de prolonger la garde à vue du curé qui devrait être déféré au Parquet dans la journée de vendredi.

Les agressions auraient duré deux ans. La victime, un jeune garçon, était âgé de 14 ans lorsque les faits supposés ont commencé en 2013. Les agressions auraient duré jusqu'en 2015. Le jeune s'est confié à des proches il y a peu de temps. Ses parents ont alors décidé de porter plainte. L'évêque de La Réunion Monseigneur Gilbert Aubry a signifié au prêtre l'interdiction d'officier. Il a souligné devant la presse qu'il appliquait "une tolérance zéro" pour les actes de pédophilie "de la part de n'importe qui et surtout d'un curé".

Le dossier du curé a été transmis à Rome. "J'ai demandé (à la victime présumée) de ne pas avoir honte, de parler, de dire tout", a déclaré l'évêque qui soutient le jeune homme et sa famille et a transmis le dossier du curé à Rome. L'évêque a annoncé qu'il célèbrerait lui-même la messe de ce dimanche à l'église de la Plaine des Palmistes.