La première route solaire au monde inaugurée dans un petit village en Normandie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Plutôt que de poser des panneaux photovoltaïques sur des terres agricoles, Tourouvre, un petit village de 1.600 habitants en Normandie, a choisi d'expérimenter la route solaire.

La première route solaire au monde a été inaugurée jeudi par la ministre de de l'Écologie Ségolène Royal, dans le village normand de Tourouvre. Chaque jour, 2.000 automobilistes rouleront désormais sur un kilomètre de panneaux photovoltaïques, réalisé grâce à 2.800 m² de dalles. De quoi assurer l'éclairage public d'une ville de 5.000 habitants, selon la direction de ce projet. Confiante dans cette technologie, Ségolène Royal a annoncé un "plan de déploiement national des routes solaires".

Très chère électricité. La France possède un million de kilomètres de routes. Le potentiel de ces voies solaires est donc considérable… sur le papier. En effet, cette prouesse technologique coûte cher. La route solaire de Tourouvre a été financée par une subvention de l'État de 5 millions d'euros. Un montant énorme pour seulement un kilomètre de route. L'électricité produite par ces dalles posées sur la voie serait donc treize fois plus chère qu'avec des panneaux solaires posés sur un toit.

De nouvelles expérimentations. La résistance de ces dalles photovoltaïques devra elle aussi être vérifiée. Les intempéries (pluie, neige, verglas…), mais aussi le passage répété des voitures ou des poids lourds pourraient les altérer. On est donc loin d'une généralisation du dispositif sur toutes les autoroutes de France. Le cas de ce village normand reste une expérimentation. Toutefois, la direction du projet a déposé une demande d'aide auprès de l'Ademe, l'Agence de la maîtrise de l’énergie, pour financer des tests et améliorer les conditions de rentabilité. L'Ademe devrait rendre sa décision d'ici le mois de février.