La plongée sous-marine, nouvelle méthode antistress

  • A
  • A
La plongée sous-marine, nouvelle méthode antistress
@ Emily Irving-Swift / AFP
Partagez sur :

Une étude scientifique prouve que descendre sous l’eau permet de réduire le stress.

Le saviez-vous ? La plongée sous-marine dissout le stress et possède des vertus thérapeutiques, comme la capacité à gérer l'imprévu. C'est le résultat d'une étude menée  par l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris, l'université d’Aix-Marseille et l'institut de recherche biomédicale des armées. Médecins et chercheurs ont observé pendant plus d'un an différents amateurs de fonds sous-marins, finalement beaucoup plus détendu. C'est la première fois que le lien est établi entre la plongée et la capacité à réduire le stress.

Ces plongeurs, venus principalement de la région parisienne ou de Lyon, soumis au stress dans leur vie quotidienne, ont découvert la plongée dans les calanques de Marseille. Et les médecins ont démontré que ce n’est pas le paysage qui agit sur le bien-être mais le fait de descendre sous l’eau, à 20 ou 30 mètres, et de respirer différemment.

"Très proche des techniques de relaxation du yoga". Résultat : c’est un peu comme sortir d’un cours de yoga, comme l’explique Mathieu Coulange, chef de service de l’unité hyperbare à l’hôpital Sainte-Marguerite : "quand on voit un plongeur avec un détendeur dans sa bouche, on se rend compte que, très rapidement, il se met à avoir une ventilation ample, régulière, lente, très proche des techniques de relaxation du yoga. On pense également que la respiration de gaz sous pression pourrait avoir un effet – notamment au niveau neurologique – bénéfique sur le bien-être."

Et Mathieu Coulage d’ajouter : "rien que le fait d’exposer des gens dans des caissons monoplaces – donc au sec – où on va augmenter la pression et la quantité d’oxygène, pourrait avoir le même effet".

Aider les soldats. Ces dispositifs sont déjà développés dans certains hôpitaux. Mais, surtout, cette étude, menée avec le concours de l’armée, permet aussi de démontrer que la plongée peut être aussi un excellent moyen de reconditionner certains soldats soumis à des stress extrêmes.